Publicité
14 octobre 2019 - 15:00

Événement survenu le 11 septembre dernier

Incendie criminel: le SPVM cherche à identifier deux suspects

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les enquêteurs du Module des incendies criminels du Service de police de la Ville de Montréal sollicitent l’aide du public pour identifier deux suspects liés à un incendie criminel survenu le 11 septembre vers 23 h 20 dans l’arrondissement de Ville-Marie.

Une caméra de surveillance a filmé les deux individus mettre le feu à la terrasse d’un bar situé sur la rue Sainte-Catherine Est avant de prendre la fuite.

Le premier suspect est un homme à la peau blanche, de stature mince et de grandeur moyenne. Il portait une casquette bleue et un manteau bleu à manches blanches avec un capuchon à l’intérieur rouge. On peut lire l’inscription « LA » à l’avant et « Los Angeles » au dos. Il était également vêtu d’un pantalon de jogging noir avec des lignes blanches et ses espadrilles étaient noires avec des lacets blancs.

Le deuxième suspect est un homme à la peau blanche de grandeur moyenne et de forte stature. Il a les cheveux mi-longs foncés et portait des vêtements sombres. Il s’est enfuit à vélo après allumé l’incendie.

Ces images montrent le premier suspect déposé un objet incendiaire sur la terrasse.

Quiconque possédant de l’information qui pourrait aider les enquêteurs peut communiquer avec le 911, se rendre à son poste de quartier ou communiquer avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133 ou en ligne. L’information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.