Publicité
5 septembre 2019 - 10:31 | Mis à jour : 12:33

L'ex-député était de retour au Palais de justice le 5 septembre pour recevoir sa sentence.

Guy Leclair est reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

L'ex-député de Beauharnois, Guy Leclair, a finalement plaidé coupable à l'un des chefs d'accusation qui pesait contre lui, soit celui de conduite avec les facultés affaiblies, lors de sa comparution au Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield, le jeudi 5 septembre. 

M. Leclair s'est vu remettre une amende de 3 000 $ à payer d'ici les 12 prochains mois et devra se conformer à une interdiction de conduire d'une durée de 18 mois effective dès maintenant. Il a d'ailleurs remis son permis de conduire à la juge Marie-Chantal Doucet, tout juste avant de quitter la salle d'audience. 

La juge a également pris soin de rappeler à l'accusé que la peine qui a été prononcée d'un commun accord entre la couronne et la défense aurait pu être très différente et que les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves. 

Rappelons que M. Leclair, qui était député de Beauharnois au moment des faits, a été arrêté le 13 juillet 2018 dans un stationnement commercial de Salaberry-de-Valleyfield vers 2h45 du matin, suite à une dénonciation anonyme. Alors qu’il attendait sa commande au service au volant d’un service de restauration rapide, les policiers l'ont intercepté. Ils ont détecté une forte odeur d'alcool. Selon le rapport fourni par la Sûreté du Québec, M. Leclair peinait à se tenir debout au moment de son arrestation. 

Bien qu'en 2013, Guy Leclair ait été impliqué dans un incident semblable, son avocat, Me. Guy Lalonde a insisté devant la juge pour rappeler que les deux cas sont isolés et que son client ne présente aucun problème d'alcool. 

Texte écrit en collaboration avec Marie-Claude Pilon

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.