Publicité
7 août 2019 - 09:00 | Mis à jour : 8 août 2019 - 07:41

Une opération de déchiquetage tourne mal

Des copeaux de bois causent un incendie à l’ancienne usine Kruger de Beauharnois

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Vers 1h ce matin, les pompiers de la Ville de Beauharnois ont vu leur nuit de sommeil être écourtée en raison d’un important incendie. Celui-ci a pris naissance à l’ancienne usine désaffectée Kruger, située sur la route 132, dans un tas de copeaux de bois.

« L’usine est fermée depuis plusieurs années, mais des opérations de déchiquetage s’y tiennent encore fréquemment à l’arrière. C’est ce qui a causé l’incendie. Comme le temps est sec, des flammes ont pris naissance dans un tas de copeaux de bois situé près d’une déchiqueteuse industrielle. Un conteneur qui prenait place tout près a aussi été touché », raconte le directeur du Service de sécurité incendie de Beauharnois, Jean-Maurice Marleau.

Depuis le début de l’année, c’est la sixième fois que l’endroit est le théâtre d’un incendie. Cette nuit, les flammes montaient jusqu’à 30 pieds dans les airs. « Par chance, personne ne se trouvait sur les lieux. Le brasier était assez important pour qu’on demande l’aide des brigades de Salaberry-de-Valleyfield, Sainte-Martine, Saint-Étienne-de-Beauharnois et Saint-Constant en couverture de territoire à la caserne. Nos collègues de Châteauguay étaient aussi sur place puisque le bâtiment est classé comme à risque élevé », ajoute-t-il.

Le brasier a mobilisé une quarantaine de pompiers jusque dans les dernières minutes alors que M. Marleau et ses collègues ont regagné leur caserne vers 8h30 ce matin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.