Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sûreté du Québec

Lutte à la culture extérieure illicite de cannabis : Les policiers à l’affût

durée 12h00
1 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec tient à rappeler qu’elle poursuivra ses efforts pour contrer les activités des producteurs et des vendeurs de cannabis qui agissent en dehors du cadre juridique, et ce, durant toute la saison de lutte et d’éradication des cultures extérieures illicites de cannabis.

Les enquêteurs et patrouilleurs de la Sûreté seront à l’affût des comportements suspects et feront des interventions pour localiser les productions extérieures illégales, identifier les producteurs, procéder à des arrestations, éradiquer des plants et contrer l’approvisionnement illicite.

En effet, malgré la mise en place de mesures législatives autorisant certaines activités liées au cannabis, rappelons que la production, la possession dans un but de trafic, la vente sur le marché noir, l’importation et l’exportation de cannabis demeurent des infractions criminelles ou pénales.

Ainsi, toute plantation de cannabis sans certification ou licence émises par Santé Canada est interdite.

Des activités criminelles qu’il ne faut pas banaliser

La culture et la vente de cannabis non autorisées ont des conséquences pour la société québécoise. En plus d’alimenter le marché noir, elles génèrent d’importants revenus qui peuvent servir à financer des activités criminelles.

La Sûreté invite les citoyens à être attentifs aux indices suivants. Ils laissent présager la présence d’une culture illégale :

  • Allées et venues fréquentes de véhicules inconnus;
  • Présence de véhicules sans conducteur stationnés près des champs;
  • Découverte de sentiers battus inhabituels sur les terres;
  • Outils et produits de jardinage dissimulés (pelles, engrais, sacs de terre)
  • Va-et-vient de personnes inconnues aux environs des champs ou des boisés à partir du mois de mai
  • Présence de repères visuels comme des rubans de couleur accrochés aux arbres

Toute personne qui serait témoin de telles activités est invitée à en faire part au service policier couvrant sa région et à éviter de s’aventurer près du secteur. Des informations telles que la description des personnes ou des véhicules suspects peuvent faciliter le travail de la police.

Toute information sur la contrebande ou la production illicite de cannabis peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle à votre poste de police local ou à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Programme de lutte contre la contrebande de cannabis

Par l’entremise du programme ACCES Cannabis, la Sûreté du Québec veille quotidiennement à lutter contre la contrebande de cannabis à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement, allant de la production illégale à la contrebande de quartier, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois.

Coordonné par le ministère de la Sécurité publique, le programme ACCES Cannabis (Actions Concertées pour Contrer les Économies Souterraines) est une initiative gouvernementale mise en place en 2018 dont l’objectif est de favoriser l’intégrité du régime fiscal québécois, de réduire l’accessibilité du cannabis pour les jeunes et de diriger les consommateurs vers un marché légal et sécuritaire.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Collision mineure sur le boulevard Monseigneur-Langlois ce midi

Deux automobilistes qui étaient seuls à bord de leurs véhicules ont été impliqués dans une collision. L'accident est survenu sur le boulevard Monseigneur-Langlois, à Salaberry-de-Valleyfield, près de Piscines Trévi vers 12h40.  La porte-parole de la Sûreté du Québec, Audrey-Anne Bilodeau indique l'incident était « mineur et que des dommages très ...

Nomination d'un nouveau juge au Palais de justice de Valleyfield

Le ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barrette a confirmé plus tôt aujourd'hui la nomination de Philippe de Grandmont à titre de juge à la Cour du Québec. Celui qui a été admis au Barreau en 2001 exercera ses fonctions principalement à la Chambre civile du Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield.  M. Philippe de Grandmont est ...

Des frais de 140 000$ pour le feu de brousailles du 5 mai dernier

Le feu de broussailles majeur qui a tenu en haleine plus d’une centaine de pompiers le 5 mai dernier à Salaberry-de-Vallleyfield coûtera 140 326,41$ aux contribuables. Cette somme a été dévoilée à l’occasion de la plus récente assemblée du conseil municipal du mardi 16 août. « C'est la facture finale qui comprend les coûts générés par l’entraide ...