Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Données de Statistique Canada

Canada: hausse de l'exploitation et de la violence sexuelles des enfants en ligne

durée 17h00
12 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’exploitation sexuelle des enfants et la violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne ont augmenté au Canada de 2014 à 2020, selon une compilation de données publiée jeudi par Statistique Canada. 

Par exemple, en 2020, le taux global d’affaires d’exploitation sexuelle des enfants et de violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne était de 131 pour 100 000 enfants et jeunes, comparativement à 50 pour 100 000 six ans plus tôt. 

Statistique Canada précise toutefois que bien que le nombre de crimes de cette nature pourrait être en hausse, une partie de l’augmentation pourrait aussi être attribuable au fait que les policiers sont mieux formés à détecter les crimes de cette nature et au fait que les victimes sont davantage disposées à les signaler.

De 2014 à 2020, le leurre d’un enfant a représenté 77 % des infractions sexuelles contre des enfants en ligne pour lesquelles une victime a été identifiée, suivi de la distribution non consensuelle d’images intimes, à 11 %, et de l’incitation à des contacts sexuels, à 8 %. Parmi les affaires de pornographie juvénile, 68 % concernaient la production ou la distribution de pornographie juvénile.

L’agence fédérale a observé qu’en 2020, lors de la première année de la pandémie de COVID−19, la cybercriminalité déclarée à la police s’est accrue de 31 % par rapport à 2019. Entre−temps, il y a eu une baisse globale des taux de crimes déclarés par la police, y compris les agressions sexuelles, après plusieurs années d’augmentation. 

Statistique Canada signale que de tels phénomènes étaient attendus, car le confinement instauré en réaction à la pandémie de COVID−19 a eu pour effet de réduire les possibilités que des crimes soient commis en personne. En revanche, l’augmentation du temps passé en ligne pendant la pandémie a pu avoir accru les possibilités de commettre des crimes en ligne.

Par ailleurs, les données indiquent que 73 % des victimes d’exploitation sexuelle des enfants et da violence sexuelle en ligne étaient des filles âgées de 12 à 17 ans, et que 13 % étaient des filles de moins de 12 ans. D’autre part, 91 % des auteurs présumés d’exploitation sexuelle des enfants et de violence sexuelle des enfants en ligne étaient des hommes et des garçons: 35 % d’entre eux avaient entre 25 et 44 ans, 20 % avaient entre 18 et 24 ans, et 18 % avaient 45 ans et plus.

Enfin, Statistique Canada a observé qu’un faible nombre d’affaires de pornographie juvénile étaient résolues par la police.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Début des travaux ce lundi dans le Quartier de la Baie

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield planifie actuellement le déploiement des infrastructures qui permettront la poursuite du développement du quartier de la Baie. À cet effet, des travaux de déploiement du réseau électrique moyenne tension sont requis car la capacité actuelle est insuffisante. Les différentes contraintes dans le secteur ont ...

Le VUS volé d'un couple de Beauharnois a été localisé, mais pas d'arrestations dans le dossier

Au cours des derniers jours, bien que le Service de police de Châteauguay ait résolu plusieurs enquêtes en lien avec des vols de véhicules survenus sur le territoire de Montréal et la Rive-Sud, un couple de Beauharnois dont le VUS a été dérobé au début du mois attend toujours une ou des arrestations dans son dossier.  Dans la nuit du 1er ...

Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...