X
Rechercher
Publicité

Un camionneur refuse de s'immobiliser

La poursuite policière toujours en cours...7 heures plus tard

durée 20h50
6 avril 2022
Stéphane Tremblay
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Stéphane Tremblay, Journaliste

Vers 19h30, mercredi soir, le camionneur en fuite au volant d’un semi-remorque de 53 pieds poursuivait son chemin sur la route 401 en Ontario…7 heures après le début d’une poursuite policière débutée sur l’autoroute 20, à Lévis.

Pourchassé par des voitures de police avec les gyrophares allumés, le conducteur refuse toujours de se rendre.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont laissé tomber, un peu après souper, étant relevés par les agents de la police provinciale de l’Ontario (OPP), venus prêter main-forte, puisque le camionneur a traversé la frontière et circule maintenant en territoire ontarien.

La SQ assure avoir toujours gardé un contact visuel avec le suspect, dont le camion ne peut excéder 110 km/h. 

« En aucun moment la population a été mise en danger. Même s’il ne voulait pas obtempérer, il gardait la maîtrise de son camion », souligne la porte-parole de la SQ, sergente Béatrice d’Orsainville.

Le trajet de 700 km

Cette longue et spectaculaire poursuite policière a débuté lorsque le camionneur a embouti par derrière une voiture de la police de Lévis, venue en assistance à la Sûreté du Québec, sur l’autoroute 20. Il était 12h25, mercredi.

Malgré une conduite erratique, le chauffeur a pris la fuite au volant de son mastodonte en direction de Montréal. Les policiers se sont mis sur ses traces, tantôt avec des voitures banalisées, tantôt avec des autopatrouilles, style VUS. 

Le premier faux pas du fuyard est survenu à la hauteur de Saint-Hyacinthe alors que la circulation était ralentie en raison d’un chantier de construction, il a roulé sur la voie de l’accotement, donnant toute une frousse aux travailleurs de la construction sur place.

Croyant pouvoir échapper aux policiers, il a quitté l’autoroute 20 pour emprunter les rangs de Sainte-Madeleine. Après avoir vite constaté que son plan n’était pas le meilleur, il est revenu sur l’autoroute 20, pédale au plancher. 

Au moins deux barrages policiers ont été évités par le conducteur et l’utilisation du tapis à clous n'est pas parvenu à freiner sa course folle.  C’est la grosseur du fardier qui rendait les interventions des policiers plus difficiles.

Celui qui sera éventuellement arrêté a poursuivi son périple en utilisant l’autoroute 30, pour ensuite traverser Valleyfield afin d’aller rejoindre via l’autoroute 20 la direction de l’Ontario. Il souhaite sûrement se rendre à Toronto, 700 km plus loin que son point de départ, mais aura-t-il assez d’essence? 

Les policiers espèrent que non, ce qui leur permettrait de pouvoir l’épingler. L’origine du camionneur et la raison de sa cavale ne sont pas connues.

« Personne n’a été blessé et rien d’important n'a été endommagé. La nature des accusations sera déterminée, une fois que tout ça sera fini », mentionne la sergente D’Orsainville.      

Le conducteur fautif devra certes répondre de ses actes dans l’une des deux provinces. 

À lire également: 

Poursuite policière depuis plus de 3 heures

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Congé des Patriotes : prudence sur les routes

La Sûreté du Québec désire inviter les usagers du réseau routier à la prudence lors de ce long congé incluant la Journée nationale des Patriotes, du 20 au 23 mai. L’arrivée du beau temps annonce la présence accrue d’usagers vulnérables sur le réseau routier comme les motocyclistes, les personnes à mobilité réduite, les cyclistes et les piétons. ...

Reconnaissance faciale: Ottawa souhaite le rejet d'une action collective

Le gouvernement fédéral demande à un juge de rejeter la demande d’une photographe québécoise qui souhaite faire autoriser une action collective, impliquant possiblement des millions de personnes, concernant l’utilisation par la GRC d’un outil controversé de reconnaissance faciale. Dans une soumission à la Cour fédérale, les avocats du ...

Canada: hausse de l'exploitation et de la violence sexuelles des enfants en ligne

L’exploitation sexuelle des enfants et la violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne ont augmenté au Canada de 2014 à 2020, selon une compilation de données publiée jeudi par Statistique Canada.  Par exemple, en 2020, le taux global d’affaires d’exploitation sexuelle des enfants et de violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne était ...