Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Règlement municipal

Arrosage: Salaberry-de-Valleyfield revoit sa règlementation

durée 10h53
15 juillet 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a modifié cette année son règlement d’arrosage. Désormais, la période d’autorisation est différente selon le type d’arrosage.

L’objectif de cette nouvelle mesure est de répartir la demande en eau potable afin d’éliminer les pointes de consommation, qui ont été régulièrement observées ces dernières années. Lorsque la consommation est anormalement élevée, la marge de manœuvre pour répondre aux besoins urgents et imprévisibles en cas d’incendie majeur est compromise, ce qui peut mener à une interdiction complète d’arrosage. 

« Nous n’avons pas de problématique d’approvisionnement en eau contrairement à bien des villes », explique le directeur du Service de l’environnement, Philippe Baudoin. « Notre position géographique enviable nous permet de puiser l’eau du fleuve et notre capacité de traitement de l’eau de répondre pleinement à la demande normale d’une population, même si elle est en augmentation. Notre enjeu majeur se trouve plutôt du côté d’une consommation excessive simultanée, lorsque tout le monde consomme au même moment de grandes quantités d’eau. »

 

Lutte au gaspillage

Le nouveau règlement d’arrosage renforce aussi la lutte contre le gaspillage d’eau potable. Il est donc interdit entre autres de laisser couler ou ruisseler l’eau, d’arroser des surfaces comme l’asphalte ou le béton, de laver un stationnement, une allée d’accès ou un patio, d’arroser la neige pour la faire fondre, etc.

Les citoyens sont aussi appelés à arroser efficacement (longtemps, mais moins souvent) et à passer à une pelouse variée pour un gazon résilient et nécessitant peu d’arrosage.

Horaire

L’autorisation d’arrosage en alternance entre les jours pairs et impairs demeure en vigueur, du 1er mai au 1er octobre, à moins d’avis contraire, mais il faut dorénavant aussi respecter un horaire spécifique pour chaque type d’arrosage.

Concrètement, l’arrosage manuel des fleurs, potagers et arbustes, à l’aide d’un boyau équipé d’une fermeture à relâchement, tourniquet ou autre instrument similaire, peut se faire sans restriction d’heure et de jour, sauf pour les pelouses et les arbres, dont l’arrosage est autorisé entre 20 h et minuit. 

L’arrosage mécanique des pelouses et des arbres, installé de façon stable sur le sol sans manipulation et sans contrôleur automatique, est autorisé seulement entre 20 h et 22 h, et ce, pour une durée de 20 minutes par emplacement. L’arrosage automatique des pelouses et des arbres est autorisé seulement entre 22 h et 1 h du matin, et ce, pour une durée de 20 minutes par emplacement.

Enfin, un permis d'arrosage est toujours requis pour arroser hors des périodes permises, pour, par exemple, les nouvelles pelouses et plantations majeures.

Le remplissage des piscines et spas de toutes dimensions est autorisé seulement entre 6 h et 18 h, du 1er mai au 1er septembre.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h30

L'utilisation de couches lavables soutenue jusqu'en 2025 à Saint-Louis-de-Gonzague

La Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague annonce la prolongation de son aide financière destinée aux familles de son territoire qui utilisent les couches lavables et réutilisables. C'est jusqu'au 31 juillet 2025 que les résidents pourront obtenir une subvention de 100$ dans le cadre de ce programme.  Ce règlement vise à permettre la diminution ...

16 août 2022

Cinq municipalités, une seule voie pour interpeller le gouvernement provincial

Les quatre municipalités de la Régie Intermunicipale d’Aqueduc de la Vallée de la Châteauguay (RIAVC), dont font partie Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier de la MRC de Beauharnois-Salaberry se rallient à celles de Mercier, Châteauguay et à la Municipalité de Saint-Isidore pour interpeller le gouvernement du Québec.  C’est une première dans ...

14 août 2022

Feux de végétation: comment les prévenir?

Chaque année, environ 80 incendies de végétation sont causés par des mégots de cigarette, des allumettes et autres articles de fumeur selon la SOPFEU. Comment peut-on prévenir ce type de brasier qui prend naissance dans les broussailles sèches, le long d’une route ou d’un sentier? Selon le Règlement sur la protection des forêts, « du 1er avril au ...