Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sur un tronçon de la piste cyclable

Les Producteurs de grains s'affichent cet été à Sainte-Martine

durée 18h00
6 juillet 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est dans l’optique de renseigner et d’informer les gens sur les différentes cultures existantes que les Producteurs de grains de la Montérégie-Ouest prennent part à une initiative déployée sur le territoire de Saint-Martine cet été.

Qui dit saison estivale dit aussi randonnées à vélo en famille ou en solo. Pendant ces sorties, les cyclistes peuvent admirer les paysages et champs à perte de vue situés près de la piste cyclable. Mais à quoi servent réellement ces cultures? C’est pour répondre à cette question que l’organisme a décidé de mettre en place une campagne éducative destinée aux usagers de ce tronçon cyclable.

« C’est la première fois que l’on tient ce genre d’action en Montérégie-Ouest. L’idée vient de notre conseil d’administration. Notre mission première en tant qu’organisation est de valoriser la profession de producteur de grains.  Cet automne, une grande campagne de promotion sera déployée à l’échelle provinciale par l’UPA dans cette optique », explique Stéphane Bisaillon, président des Producteurs de grains Montérégie-Ouest.

Des panneaux éducatifs

En partenariat avec la MRC de Beauharnois-Salaberry, cette initiative se déploie sous la forme de panneaux conçus et installés le long des champs longeant la piste cyclable de Sainte-Martine. Sur chacun d’eux, on explique à quoi serviront les grains récoltés. « Les grains se retrouvent dans le quotidien des Québécoises et des Québécois sans même qu’ils sachent d’où ils proviennent. L’objectif de ce projet est d’informer la population sur l’utilité de ces cultures, et d’expliquer comment les grains sont transformés concrètement. Les gens étaient curieux et intéressés juste lors de la pose des affiches. Nous avons eu plusieurs questions », affirme-t-il.

M. Bisaillon a apprécié de pouvoir compter sur le support de l’instance régionale pour concrétiser ce projet. « Nous avons défrayé les coûts de conception et de fabrication des panneaux et la MRC nous a remis un montant pour le déploiement, en plus d’avoir aidé lors de l’installation. Nous apprécions beaucoup d’avoir eu son appui. Ça signifie que l’agriculture est importante pour les élus », constate-t-il.  

C’est un fait que confirme le préfêt de la MRC, Miguel Lemieux. « Ces panneaux transforment chaque passage en occasion de valoriser le travail des producteurs de grains. La MRC de Beauharnois-Salaberry appuie cette initiative qui permet aux usagers de la piste cyclable de découvrir nos paysages agricoles avec un œil nouveau », déclare l’élu à la tête du conseil des maires de la région.

Pourquoi cette démarche prend place à cet emplacement? « Car ce tronçon de piste cyclable à Sainte-Martine longe des champs cultivés et est situé en zone agricole dynamique. Trois séries de trois panneaux qui se succèdent expliquent à quoi servent le soya, le blé et le maïs-grain », ajoute M. Bisaillon.  

Pour lui, ces panneaux ont leur utilité puisque le rapport à la ferme pour les citoyens n’est pas le même de nos jours qu’il y a 20 ans. « À l’époque, presque tout le monde avait un agriculteur dans sa famille et allait passer ses étés à la ferme. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, il y a un certain détachement face à ce domaine.  Il faut donc trouver des façons de rejoindre le consommateur.»

Une plus grande envergure l’an prochain

D’emblée, M. Bissaillon confirme que le projet prendra de l’expansion l’an prochain et qu’il pourrait prendre place à d’autres endroits dans la MRC de Beauharnois-Salaberry. « Cette année, c’est en quelque sorte un essai. On voulait voir l’ampleur de la tâche et surtout voir la réception des gens. Jusqu’à présent, nous sommes bien contents des résultats et du rayonnement de la campagne. »

En Montérégie-Ouest, et particulièrement dans la MRC, on compte plus de 300 producteurs de grains. Ces derniers produisent et commercialisent des grains de céréales, dont le maïs, le blé et l’orge, ainsi que des oléagineux et du soya.

Cultivés sur plus de 26 000 hectares de terre dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, ils génèrent un chiffre d’affaires annuel de plus de 43 millions de dollars dans la région. La production de grains est le 3e secteur agricole le plus important au Québec.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h30

L'utilisation de couches lavables soutenue jusqu'en 2025 à Saint-Louis-de-Gonzague

La Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague annonce la prolongation de son aide financière destinée aux familles de son territoire qui utilisent les couches lavables et réutilisables. C'est jusqu'au 31 juillet 2025 que les résidents pourront obtenir une subvention de 100$ dans le cadre de ce programme.  Ce règlement vise à permettre la diminution ...

16 août 2022

Cinq municipalités, une seule voie pour interpeller le gouvernement provincial

Les quatre municipalités de la Régie Intermunicipale d’Aqueduc de la Vallée de la Châteauguay (RIAVC), dont font partie Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier de la MRC de Beauharnois-Salaberry se rallient à celles de Mercier, Châteauguay et à la Municipalité de Saint-Isidore pour interpeller le gouvernement du Québec.  C’est une première dans ...

14 août 2022

Feux de végétation: comment les prévenir?

Chaque année, environ 80 incendies de végétation sont causés par des mégots de cigarette, des allumettes et autres articles de fumeur selon la SOPFEU. Comment peut-on prévenir ce type de brasier qui prend naissance dans les broussailles sèches, le long d’une route ou d’un sentier? Selon le Règlement sur la protection des forêts, « du 1er avril au ...