Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des inspecteurs vont parcourir le territoire les jours de collecte

Les déchets inspectés cet été dans la MRC de Beauharnois-Salaberry

durée 12h00
25 juin 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La MRC de Beauharnois-Salaberry informe ses citoyens que cet été, des inspecteurs sillonneront le territoire lors des journées de collecte des déchets. Pourquoi? Afin d’intervenir lorsqu’ils observeront des poubelles dont le contenu contrevient aux règlements municipaux.

Ceux-ci interdisent entre autres de mettre aux déchets les matières recyclables ou organiques, ainsi que celles acceptées par les écocentres; ils imposent aussi des quantités maximales de matières jetées (limite de bacs par adresse). Donc, tout disposer à la poubelle constitue une infraction.

L’application des règlements a comme objectifs de réduire la quantité de matières enfouies, de même que les coûts de gestion des déchets, mais aussi d’assurer une équité envers les citoyens qui fournissent des efforts de réduction.

Pour imager ce concept, la MRC précise que les coûts de la collecte municipale des déchets sont assumés par l’ensemble des citoyens de la municipalité à parts égales.

Par exemple, la famille Jettetout est l’une de celles qui ne recycle pas et ne participe pas non plus à la collecte organique. Elle met donc à la poubelle 2 000kg de déchets par année. Les coûts de gestion des déchets s’élèvent à 200$ selon la répartition à parts égales. Pour la municipalité, il en coûtera 400$ alors que le manque à gagner sera de 200$.

Cette famille fait payer aux autres citoyens de sa collectivité une somme annuelle de 200$ et ne dépose pas les matières recyclables et compostables au bon endroit.

À l’autre bout du spectre, pour la famille Encorebon, c’est tout le contraire. Elle envoie à l’enfouissement 500 kg de déchets pour des coûts de gestion de 200$. Toutefois, cela en coûte seulement 50 $ à la municipalité pour un montant payé en trop de 150$.

En comparaison avec la famille Jettetout, le clan Encorebon paie annuellement un surplus de 150$ pour les citoyens de sa collectivité qui ne déposent pas leurs matières recyclables ou compostables au bon endroit.  

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une étude associe 58% des maladies infectieuses aux menaces climatiques

Des menaces climatiques comme les inondations, les canicules et la sécheresse ont aggravé plus de la moitié des centaines de maladies infectieuses qui touchent l'humain, y compris le paludisme, le choléra, l'hantavirus et même l'anthrax. Des chercheurs ont constaté que 218 maladies ― soit 58 % des 375 maladies infectieuses humaines ― semblent ...

29 juillet 2022

Les papillons monarques en danger : voici comment les aider

Fermez les yeux un instant et imaginez un papillon. Je parie que l’insecte flottant que vous visualisez a des ailes orange−rougeâtre, veinées de noir et bordées de taches blanches, les attributs emblématiques de notre bien−aimé papillon monarque américain. Malheureusement, l’espèce qui peuple de nombreux souvenirs d’enfance est en ...

29 juillet 2022

Changements climatiques : la Cour suprême du Canada refuse d'écouter les jeunes Québécois

La Cour suprême du Canada a refusé jeudi d’entendre l’appel de jeunes Québécois qui souhaitent traduire le gouvernement fédéral en justice pour ses efforts jugés insuffisants dans la lutte contre les changements climatiques. Comme c’est son habitude, le plus haut tribunal du pays n’a pas expliqué ce qui motive sa décision. L’organisme ...