X
Rechercher
Publicité

Sainte-Martine

Les producteurs de la Saint-Louis adoptent de nouvelles pratiques agroenvironnementales

durée 16h00
29 avril 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Après le grand succès du projet sur la rivière Saint-Régis, les producteurs de la Saint-Louis passent à l’action en adoptant de nouvelles pratiques agroenvironnementales. Objectifs : améliorer la qualité des eaux, de réduire l’érosion et les pertes en sol en plus d’avoir un effet positif sur la biodiversité.

Avec ce projet, l’OBV Scabric souhaite accompagner les producteurs dans la réalisation d’aménagements et de changements relatifs à leurs pratiques culturales. Bien qu'il vienne de démarrer, ce projet initié en septembre 2021 a déjà mobilisé 11 producteurs agricoles sur le territoire. 

Des actions concrètes  
Il s’agit de mettre en place des aménagements agroenvironnementaux comme l’installation de haies brise-vent, de coulées agricoles, l’élargissement des bandes riveraines ou des pratiques culturales telles que l’adoption et le maintien de cultures de couverture et de cultures intercalaires, la  réduction de l’usage des pesticides, etc. Un ou deux projets vitrine seront aussi programmés avec les producteurs qui souhaitent aller plus loin dans leur démarche.  

De nombreux partenaires impliqués  
Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme Prime Vert et il bénéficie d’une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.  Plusieurs partenaires de la région sont impliqués dans le projet et font partie d’ores et déjà du comité de suivi du projet. En plus de la participation des conseillers en  agroenvironnement du MAPAQ, mentionnons la collaboration des clubs-conseils en  agroenvironnement : PleineTerre, Agrofrontières, club agroenvironnemental du Suroît,  Club agroenvironnement du bassin versant de la rivière la Guerre et LOGIAG, le réseau Agri-conseils, l’UPA de la Montérégie, le syndicat local de l’UPA de Beauharnois-Salaberry,  la MRC du Haut-Saint- Laurent, la MRC de Beauharnois-Salaberry, les municipalités de Saint-Stanislas-de-Kostka et Sainte-Barbe ainsi que le Regroupement QuébecOiseaux.
 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 mai 2022

Mortalité des abeilles: les apiculteurs réclament une aide d’urgence

Les craintes des apiculteurs québécois se sont confirmées. Pour les aider à encaisser le choc d’une mortalité trois fois plus élevée que la moyenne, ils réclament une aide d’urgence du fédéral et du provincial. Les membres des Apiculteurs et des apicultrices du Québec (AADQ) ont enregistré, en moyenne, une mortalité de 60 % dans leurs ruches, a ...

16 mai 2022

Canada: la stratégie face aux phénomènes du climat changeant progresse

Des dizaines d’experts qui conseillent le gouvernement sur l’adaptation aux changements climatiques affirment que le Canada doit en faire davantage pour préparer les infrastructures aux menaces posées par les conditions météorologiques extrêmes et aider les Canadiens à se remettre des inondations, des incendies et des tempêtes majeurs. Le ...

15 mai 2022

Jardins communautaires: espaces toujours disponibles à Sainte-Martine

Alors que le mercure des derniers jours laisse présager un été chaud et ensoleillé, la Municipalité de Sainte-Martine informe ses citoyens qu'il reste quelques places disponibles dans le jardin communautaire.  Situé au 75, rue Saint-Joseph, à proximité du garage municipal et de l’écocentre, le jardin communautaire offre l’occasion à ces citoyens ...