Publicité

17 septembre 2021 - 11:00

Plus de 1000 arbres à planter

Trois opérations de plantation d'arbres prévues à Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Claude Reid, député de Beauharnois, et l’organisme CRIVERT appellent les citoyens de Salaberry-de-Valleyfield à participer en très grand nombre aux trois plantations citoyennes organisées dans le cadre de la 4e Semaine de la biodiversité.

À cette occasion, les 19 et 22 septembre, 500 arbres seront à mettre en terre. De son côté, la Ville procèdera en plus à la plantation de 500 autres au cours de l’automne, pour un total de 1 000 arbres, et ce, au bénéfice de sa forêt urbaine.

Trois plantations, trois invitations

Deux activités de reboisement se tiendront le dimanche 19 septembre : la première, à 9 h, au parc Denault, et la seconde, la plus grande avec 400 arbres, à 14 h, à l’île des travaux publics (275 rue Hébert). Sur ce site, l’espace libéré lors de la démolition de l’ancien dôme à sel sera redonné aux citoyens et à la biodiversité par l’implantation d’un nouveau boisé urbain. Les participants devront apporter leur pelle et leur bouteille d’eau. Nul besoin de s'inscrire! Il suffit simplement de se présenter aux plantations aux moments et lieux indiqués. L'activité se tient beau temps mauvais temps. 

Enfin, le jardin fruitier, projet gagnant du budget participatif 2020, prendra racine le mercredi 22 septembre, sur l’espace vert au coin des rues Victoria et Saint-Théodore. Dès 17 h, les citoyens pourront venir mettre en terre les arbres et arbustes de la première phase de plantation du site : framboisiers, groseilliers, sureaux du Canada, gadelliers, camérisiers, fraisiers, poiriers, etc.

Toutes ces activités se dérouleront dans le respect des consignes sanitaires en vigueur : distance physique d'un mètre entre les participants ou port du couvre-visage.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.