Publicité

31 juillet 2021 - 12:00

Subvention disponible

Citoyens de Salaberry-de-Valleyfield, protégez vos arbres contre l'agrile du frêne

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield offre à ses citoyens une subvention afin d’encourager le traitement contre l’agrile du frêne .

Pour seulement 75 $, et ce, quelle que soit la taille de l’arbre, les citoyens admissibles peuvent faire vacciner leur frêne au TreeAzin MD par l’entrepreneur de la Ville.

En plus de sauver leur arbre, pour bénéficier de ses nombreux et essentiels bienfaits, et d’éviter un abattage, le vaccin contribue à ralentir la progression de l’agrile au profit du couvert forestier municipal, alors que notre forêt urbaine (excluant les parcs et boisés) compte plus de 5 500 frênes.

Marie-Lou Lacasse, conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, arboricultrice et biologiste, appelle les propriétaires de frênes à se mobiliser en grand nombre pour sauver les arbres qui peuvent l’être : « Sur le terrain nous constatons que certains arbres sont passés du stade d’infesté à mort en un an à peine. L’insecte envahisseur fait des ravages et sa progression est immanquable et fulgurante, alors qu’il a été identifié ici il y a seulement quatre ans. »

Critères d’admissibilité

Pour bénéficier d’un traitement à prix réduit, le demandeur doit être propriétaire de l’arbre qui doit être en bon état (dépérissement observé inférieur à 20 % - un inspecteur validera ces critères), le diamètre du tronc doit être supérieur à 20 cm à 1,3 m du sol. Un maximum de deux frênes sont admissibles par lot (terrain).

Reconnaître les frênes

Les frênes peuvent atteindre 15 à 20 mètres de hauteur (environ 45 à 60 pieds) et vivre plus de cent ans. Les feuilles de frêne sont composées de cinq à onze folioles et la disposition opposée des feuilles sur les branches est le principal caractère distinctif des frênes. Les fruits du frêne sont des samares verdâtres allongées regroupées en grappe souvent abondantes. Pour plus de détails sur l’identification des frênes ou sur la problématique de l’agrile, consultez le site Web.

Le transport : facteur de propagation

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield rappelle à tous qu’il est indispensable et impératif d’attendre le 15 octobre pour élaguer les frênes ou abattre ceux en mauvais état et en disposer, soit au moment où l’insecte se trouve en période de dormance (jusqu'au 15 mars), afin d’éviter la propagation de l’agrile du frêne par le déplacement de bois contaminé.

L’Écocentre de Salaberry-de-Valleyfield est le lieu idéal pour se départir du bois de frêne, car le bois y est déchiqueté en copeaux, pour ensuite être brûlé et transformé en énergie. Si des travaux d’urgence doivent être effectués entre le 16 mars et le 15 octobre, le bois de frêne doit être laissé sur place jusqu’à la période permise de déplacement.

Permis d’abattage et plantation de remplacement

Le permis d’abattage d’arbre (gratuit et en ligne) est obligatoire et s’obtient au Service de l’urbanisme et des permis. La règlementation municipale prévoit également, afin de maintenir la canopée campivallensienne (couvert forestier), la plantation d’un arbre de remplacement, selon le nombre d’arbres qui se trouvent actuellement sur le terrain.

« Même si un frêne n’est pas encore malade, il est inévitable qu’il le soit un jour. Il faut prévoir dès maintenant sa succession. La nouvelle plantation (une autre espèce) aura le temps de bien s’établir et de prendre de l’ampleur. Ainsi, elle compensera la contribution du frêne mature devant être abattu. »

En 2020, la Ville a traité 123 frênes municipaux au TreeAzin (insecticide d’origine naturelle injecté dans l’arbre pour combattre l’agrile du frêne) et a été contrainte d’en abattre 125.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.