Publicité

14 juin 2021 - 14:18

Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Écopelouse, berges et plates-bandes au coeur d'une campagne de biodiversité

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a lancé récemment une campagne pour favoriser et encourager la biodiversité sur son territoire. Via cette démarche, la municipalité veut informer ses citoyens sur l’écopelouse, les berges et les plates-bandes et bonnes herbes.

Quoi faire pour avoir une pelouse écolo qui s’entretient grâce à un minimum de soins? Il faut encourager la biodiversité dans sa pelouse, soit des espèces végétales complémentaires et adaptées aux conditions du terrain qui se rapprochent de celles de la nature. Ainsi, le citoyen obtiendra du gazon résilient, utile, car jouant son plein rôle écosystémique, et à entretien minimum.

Comment rendre ses plates-bandes biodiversifées? En favorisant les plantes indigènes (min. 70 %), car leur valeur dans l'écosystème est considérablement plus importante. Elles sont utiles, belles et coûtent bien moins cher.

Envie de connaître les avantages d’opter pour l’écopelouse ou de découvrir comment en obtenir une en posant sept gestes simples? Si c’est le cas, cliquez sur ce lien pour en apprendre plus sur le sujet.

Des berges naturelles, c’est possible

La présence et les activités humaines ne sont pas sans effet sur les lacs et les cours d’eau. Trop souvent, les habitudes de vie urbaines peuvent entraîner la détérioration de nos plans d’eau. C’est davantage par méconnaissance que par mauvaise volonté que la population pose des actes qui nuisent à l’environnement.

Mais comment alors poser les bons gestes afin de ne pas nuire aux berges de la région? Premièrement, la Ville ne fait pas de tonte de la portion bande. Par contre, afin d’offrir un milieu agréable et un cours d’eau visible aux citoyens, un entretien est effectué.

La gestion et l'entretien écologique impliquent également des interventions pour contrôler les espèces ligneuses afin d’éviter le processus naturel d’évolution vers une bande riveraine boisée

Des percées visuelles sur le canal sont maintenues et la hauteur des plantes est donc contrôlée par endroits. « Au début, l’aspect peut laisser à désirer, mais rapidement la composition de la végétation va évoluer. De plus, les résultats d’une plantation ne sont pas toujours immédiatement visibles et efficaces; il faut souvent patienter durant plus d’une saison de croissance.  Le retour d’une rive à l’état naturel est parfois perçu comme un état d’abandon ou de friche; les arbustes sont alors qualifiés de « fardoches », mais cette façon de faire est essentielle pour limiter le vieillissement accéléré du plan d’eau et prévenir la prolifération d’algues et de plantes. Cela évite que le cours d’eau deviennent prématurément un marais ou plus communément appelée une « swamp », indique-t-on sur le site Internet de la Ville. 

Pour en savoir plus sur le projet exemplaire de l’Ancien canal pour encourager la biodiversité et préserver l’écosystème de Salaberry-de-Valleyfield, on peut cliquer ici.

Les mauvaises herbes, si néfastes que ça?

Enfin, pourquoi faut-il voir nos mauvaises herbes comme les ennemis de nos plates-bandes? Malgré leur mauvaise réputation, elles comptent de nombreux avantages pour les insectes pollinisateurs, pour la nature et même pour nous-mêmes.

Parmi eux, on peut nommer le fait d’attirer des papillons, d’ajouter de l’originalité aux aménagements paysagers, de verdir facilement les espaces moins appréciés par les autres végétaux, d’avoir des propriétés médicinales ou même de fertiliser le sol pour d’autres végétaux.

Pour découvrir les nombreuses raisons d’aimer et d’apprécier ces herbes, on peut cliquer ici.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.