Publicité

10 juin 2021 - 10:00

L'Escouade verte est de retour à Salaberry-de-Valleyfield

Des passionnés en horticulture et biologie au service des citoyens

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield accueille la 13e équipe de l’Escouade verte : sept membres spécialisés dans le domaine de l’horticulture et de la biologie disponibles, entre autres, pour conseiller gratuitement les Campivallensiens au bénéfice de l’environnement, et ce, jusqu’à la fin août.

L’Escouade verte est sur tous les terrains. L’expertise de l’équipe est mise à profit pour l'entretien des espaces de biodiversité, soit les aménagements paysagers sur les espaces verts publics et les berges de l’ancien canal, et pour l’inspection et le traitement des frênes privés (subvention) alors que la municipalité est engagée dans une action de lutte contre l’agrile du frêne. Sur les terrains privés, l’Escouade est en mesure de conseiller les citoyens sur l’entretien écologique des pelouses, la règlementation sur les pesticides, le compostage domestique, l’économie d’eau, les espèces exotiques envahissantes, les plantes indigènes, etc. Bref, l’Escouade verte vient à la rescousse de la biodiversité et contribue à la santé de notre environnement!
 

En personne ou au téléphone

L’Escouade répond à la ligne verte au 450 370-4820, poste 4820. Les citoyens peuvent prendre rendez-vous pour une visite à domicile gratuite ou obtenir des conseils qui ne nécessitent pas de déplacement. Places limitées.

Pourquoi une Escouade verte?

Recours aux produits chimiques, arrosage trop abondant, envie de changer pour des choix respectueux de l’environnement, lutte contre les infestations de vers blancs, appauvrissement du sol et de la biodiversité, prolifération des algues bleues… Les besoins sont criants. C’est pour cela que, depuis 13 ans, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield met sur pied l’Escouade verte.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.