Publicité

11 août 2020 - 09:00

Bilan du mois de juillet de la SOPFEU

La foudre a causé plusieurs incendies de forêt au coeur de l’été

Après un début de saison fort occupé, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a connu une certaine accalmie à partir de la deuxième semaine de juillet, et ce, malgré les températures chaudes, bien au-dessus des normales saisonnières.

Au cours du dernier mois, 73 incendies – dont 32 causés par la foudre – ont consumé 194,8 hectares (ha) de forêt en zone de protection intensive. Ce nombre d’incendies se situe en dessous de la moyenne des 10 dernières années pour un mois de juillet, soit 98 incendies. Par ailleurs, le total des superficies affectées est nettement sous la moyenne, qui se situe à 5 928,62 ha.

Notons que 63% des feux survenus dans le dernier mois ont pris naissance dans la première semaine de juillet, qui était particulièrement sèche. Les systèmes dépressionnaires qui ont suivi ont déversé de fortes quantités de pluie le territoire québécois, ce qui a maintenu les indices de danger d’incendie plutôt bas pour le reste du mois.

Foudre
Comme c’est souvent le cas en juillet, le mois a été marqué par de nombreux passages de fronts de foudre, qui ont provoqué l’éclosion de plusieurs nouveaux incendies. Bien que le nombre de coups de foudre ait été comparable à la moyenne des dix dernières années, cette cause naturelle est responsable de plus de 44 % des feux allumés durant le mois de juillet dans la zone de protection intensive et représente 96% des superficies affectées.

La prudence demeure importante
Depuis le début de la saison 2020, la SOPFEU est intervenue sur 602 incendies, qui ont brûlé 61 487,4 ha en zone de protection intensive. Comparativement, la moyenne des dix dernières années à pareille date s’élève à 359 feux pour une superficie de 35 399,5 ha.

Bien que la saison estivale soit bien entamée, la SOPFEU souligne que la saison des feux de forêt n’est pas terminée pour autant. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les véhicules tout terrain peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt. L’organisme invite la population à consulter le danger d’incendie sur son site web ou via son application mobile avant de s’adonner à des activités récréatives.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.