Publicité

20 juillet 2020 - 09:00

Protection des milieux naturels

1 875 000 $ pour aider les municipalités à protéger la biodiversité sur leurs territoires

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, ont annoncé mercredi qu'une aide financière de 1 875 000$ est accordée au Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB) de la Fondation de la Faune du Québec.

Ce Fonds sert à contribuer à la mise en œuvre et la réalisation de projets venant en aide aux propriétaires fonciers s’engageant à préserver le patrimoine d’intérêt collectif sur leur terrain par la protection de la biodiversité.

La subvention représente un montant de 625 000$ par année, de 2020 à 2022, pour un total maximal de 1 875 000$.

Le Fonds MB est mis à la disposition des municipalités. L'adhésion y est volontaire, mais elle constitue un engagement collectif concret par lequel les municipalités pourront faire face efficacement aux grands défis en matière de protection de l'environnement.

 « Cette contribution est très significative. Non seulement elle permet aux municipalités de bénéficier de montants supplémentaires pour réaliser des projets sur leurs territoires, mais elle montre l'intérêt du gouvernement envers la protection et la mise en valeur des milieux naturels du Québec. » explique Jean-Claude D'Amours, président-directeur général de la Fondation de la faune du Québec

Quatorze municipalités ont adhéré au Fonds MB dans la province jusqu’à maintenant. Aucune ville de la région de Chaudière-Appalaches ne participe à ce programme actuellement.

Lancé en 2017, le Fonds MB est une initiative de la branche québécoise de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP Québec) et de la Fondation de la Faune du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.