Publicité
22 janvier 2020 - 09:00

Plusieurs modèles en vente

71 % plus de véhicules électriques sur les routes de la province selon CAA-Québec

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Si vous demeurez dans la MRC de Beauharnois-Salaberry et que vous conduisez une voiture électrique, vous faites partie des statistiques. Selon CAA-Québec, le nombre de voitures électriques sur les routes de la province a bondi de 71 % en un an.

La principale raison de ce regain de popularité? Les subventions offertes par les paliers gouvernementaux, mais aussi parce que l’autonomie de plusieurs modèles se compare désormais à celle d’une voiture à essence.

Parmi les véhicules qui permettent à leur utilisateur de parcourir 400 km ou plus, on retrouve le Hyundai Kona électrique (415 km), l’indémodable Chevrolet Bolt EV (417 km), la Kia Soul EV (383 km) et la Nissan LEAF (de 243 à 363 km, selon le modèle).

Six autres véhicules électriques ou hybrides peuvent aussi être considérés par les conducteurs ayant à coeur l’environnement. Par exemple: BMW i3s, Hyundai IONIQ électrique, Mitsubishi Outlander PHEV, Toyota Mirai (hydrogène) et Prius Prime (hybride branchable), et Volkswagen e-Golf.

Des modèles électriques pour tous les styles de vie

De nos jours, on retrouve des véhicules électriques qui conviennent à tous les styles de vie. Multisegments, VUS, compactes, berlines, voitures de luxe ou hybrides branchables.

Pour CAA-Québec, le constat est clair: le véhicule électrique est plus cher à l’achat que son équivalent à essence, mais la différence s’amenuise si l’on calcule les subventions gouvernementales qui diminuent la facture totale de 13 000$.

Dans beaucoup de cas, en tenant compte des coûts de l’électricité et de l’essence, le VÉ revient au même prix qu’un véhicule à combustion, ou même moins cher!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.