Publicité
19 septembre 2019 - 10:00

La nouvelle recrue est à l'emploi de la Ville depuis 2010

Nouvelle conseillère en environnement pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le conseil municipal a profité de la réunion régulière du 18 septembre dernier pour entériner la nomination d’une nouvelle recrue dans les rangs municipaux. À la suite du départ de Maggy Hinse, les élus ont confirmé l’embauche de Marie-Lou Lacasse au poste de conseillère en environnement.

Celle-ci sera affectée au Service de l’environnement et des travaux publics à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et aura un vaste mandat. La gestion de l’aménagement et de l’entretien de la forêt urbaine, la mise en place des bases de données de gestion d’actifs municipaux ainsi que la planification et la réalisation d’activités de sensibilisation figurent parmi ses nouvelles fonctions.

Bien connue de l’appareil municipal

Mme Lacasse n’est pas inconnue de l’appareil municipal puisqu’elle est à l’emploi de la municipalité depuis 2010 comme technicienne en environnement.  Elle agissait plus spécifiquement dans les dossiers liés à l’arboriculture dans les deux dernières années. Dans le passé, elle a occupé le rôle de coordonnatrice de projets au sein de Pro-Vert Sud-Ouest, où elle a réalisé des projets de verdissement urbain et de sensibilisation à la gestion des matières résiduelles.

Détentrice d’une maîtrise

Sur le plan scolaire, elle est biologiste et arboricultrice certifiée. Elle détient une maîtrise universitaire en biologie végétale de l’Université Laval, en plus d’un baccalauréat en sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill.

Reconnue pour son esprit de synthèse, son sens de l’organisation et son dynamisme, Mme Lacasse a su démontre au fil des ans, un grand leadership.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.