Publicité
5 septembre 2019 - 13:00

Montagne près de Salaberry-de-Valleyfield

Ottawa protège 63 hectares du Mont Rigaud

Par Jessica Brisson, Journaliste

C'est en bordure du lac des Castors de Rigaud, en plein coeur de la montagne que le député fédéral de Vaudreuil, Peter Schiefke a annoncé un investissement de 325 000 $ pour la protection de 63 hectares du Mont Rigaud, soit l'équivalent d'environ 100 terrains de football. Les fonds offerts à l'organisme à but non lucratif Nature-Action Québec (NAQ) ont été octroyés par l'entremise de la composante Démarrage rapide  du Fonds de la nature du Canada. 

Cet investissement poursuit la lancée de mesures et d'investissements antérieurs qui visaient  protéger et à renforcer les espaces naturels du Mont Rigaud. En effet, les acquisitions qui ont été annoncées le 27 août et qui s'ajoutent aux 110,5 hectares déjà protégés par la Ville de Rigaud et le NAQ, s'inscrivent dans le cadre d'une démarche globale mise en oeuvre par la ville et la MRC de Vaudreuil-Soulanges pour protéger les milieux naturels et la biodiversité sur le massif.

« L'engagement de notre gouvernement envers la préservation de nos espaces verts et la protection de notre biodiversité est un engagement envers les prochaines générations », soulignait le député, Peter Schiefke. « L'investissement de 325 000 $ pour la montagne de Rigaud témoigne de notre vision et fait partie d'un héritage extraordinaire dont tous les Vaudreuil-Soulangeois pourront être fiers pour des générations à venir. »

Une biodiversité à protéger 

En plus d'appuyer les efforts de conservation de la nature de l'organisme NAQ et d'assurer la préservation des espaces naturels de Vaudreuil-Soulanges, l'investissement établira des liens naturels ou des corridors entre différents noyaux de conservation et créera des zones tampons autour des milieux naturels. 

« L'ensemble des propriétés acquises par NAQ sur la montagne de Rigaud présentent des écosystèmes extraordinaires où vivent de nombreuses espèces animales et végétales à statut précaire dont il faut assurer une protection », soulignait Geneviève Gervais, biologiste au sein de NAQ.

De côté, Pascal Bigras, directeur général de NAQ a profité de l'occasion pour remercier le Gouvernement du Canada pour les efforts mis en place pour la protection de l'environnement, et plus particulièrement pour le Mont Rigaud. « Chez Nature-Action Québec, nous sommes sûrs de pouvoir contribuer encore à des gains substantiels en superficies d'aires protégées dans le sud du Québec dans les prochaines années. De tels projets ne peuvent se réaliser sans l'implication de nombreux partenaires visionnaires et engagés tel que le gouvernement du Canada, la MRC de Vaudreuil-Soulanges et bien entendu, la Ville de Rigaud. »

« Ça me tient vraiment à coeur de voir que la Ville, la MRC et les organismes se réunissent pour conserver le Mont Rigaud et tout ce qui l'entoure. Après tout, c'est ce que nous laisserons aux générations futures », a conclu le maire de Rigaud Hans Gruenwald. 
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.