Publicité
3 septembre 2019 - 09:00

Le conseil d’agglomération de Longueuil confirme son intention d’aller de l’avant.

Vers la réalisation d’un centre de tri régional ultraperformant

Pour solutionner les défis grandissants de la gestion des matières recyclables, les membres du conseil de l'agglomération de Longueuil ont adopté à l'unanimité aujourd'hui une résolution d'intention pour la réalisation d'un centre de tri régional ultraperformant à la fine pointe de la technologie. Dans cette vision, l'appui des cinq autres municipalités régionales de comté (MRC) de la Couronne-Sud, soient les MRC de Marguerite-D'Youville, de La Vallée-du-Richelieu, de Roussillon, de Rouville et de Beauharnois-Salaberry, a été obtenu.

L'épisode de la crise du papier en 2018 et l'augmentation des tarifs imposés par la Chine ont particulièrement touché l'agglomération de Longueuil et la Couronne-Sud. La fragilité du système a mis en évidence la nécessité d'avoir un certain contrôle sur de tels équipements. La création d'un nouveau centre de tri innovant, intégrant le modèle de l'économie circulaire et produisant des extrants de haute qualité, assurera la viabilité et la pérennité du modèle de société d'économie mixte préconisé.

Par ailleurs, les membres du conseil de l'agglomération de Longueuil suivront de près les travaux du gouvernement sur le recyclage et s'assureront de coordonner leurs choix avec les orientations gouvernementales.

« Une fois de plus, la collaboration entre les villes de l'agglomération de Longueuil et de la Couronne-Sud permettra de résoudre, par l'entremise d'une mutualisation des ressources, l'enjeu de la gestion des matières recyclables en créant un centre de tri ultraperformant. Le modèle d'une société d'économie mixte nous apparaît la meilleure option et s'inspire de l'entente conclue avec la SÉMECS qui a porté ses fruits pour doter la région d'un équipement moderne et efficace, tout en répondant aux besoins de nos populations », a déclaré Sylvie Parent, mairesse de Longueuil.

Une collaboration avantageuse

Cette entente entre les villes d'un même territoire est le résultat concret d'une volonté de travailler ensemble pour trouver une solution pérenne à la crise actuelle.

« La gestion des matières recyclables est un enjeu important pour les villes et il va de soi, au conseil municipal de Brossard, que nous accueillons favorablement cette résolution. Les nouvelles technologies qui seront proposées pourront certainement être citées en exemple. Cette démarche sera profitable pour les générations à venir, car cela s'inscrit véritablement dans un processus de développement durable », a déclaré la mairesse de Brossard, Doreen Assaad.

« Dans le contexte actuel, il est de notre devoir de nous assurer que nos matières recyclables soient triées de façon optimale afin de pouvoir justement les recycler. Il est primordial de diminuer le plus possible la quantité de déchets que nous envoyons dans les sites d'enfouissement. Je ne peux qu'applaudir cette initiative, qui sera bénéfique pour l'environnement, et donc, pour l'ensemble de nos citoyens », de mentionner Martin Murray, maire de Saint-Bruno-de-Montarville.

« Ce projet démontre bien que, lorsque nous travaillons de concert, dans l'harmonie, il est possible d'aller plus loin et de mettre sur pied des initiatives porteuses de sens pour nos communautés. Je suis d'autant plus fier que notre population est très sensible aux questions environnementales, comme le témoigne, entre autres, son engouement pour le nouveau point de collecte du verre », s'est enthousiasmé le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.