Publicité
23 juillet 2019 - 14:00 | Mis à jour : 14:08

Agrile du frêne : arbres en danger à Salaberry-de-Valleyfield

L’Escouade verte, une ressource pour évaluer les arbres privés

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield demande l'aide de sa population afin de lutter contre l’agrile du frêne, ralentir sa progression et sauvegarder plus de 5 000 frênes, excluant les parcs et boisés, qui peuplent la forêt urbaine municipale, dont 4 000 sont sur terrains privés. Pour ce faire, la Ville mobilise sa spécialiste dans l’Escouade verte, que les citoyens peuvent solliciter pour une évaluation sur terrain privé.

Cet insecte envahisseur et ravageur qu’est l’agrile du frêne a été détecté à Salaberry-de-Valleyfield après l’identification d’au moins une larve, dont la seule présence exige l’action. Tous les frênes sont à risque. Sans mobilisation et sans protection, les citoyens perdront leurs arbres et devront procéder à leur abattage pour éviter qu’ils tombent sur une maison.
 
Plus largement, Salaberry-de-Valleyfield perdra une partie de sa forêt urbaine, verra son couvert forestier se réduire et devra renoncer aux nombreux bienfaits apportés par ces milliers arbres. Les propriétaires de frênes sont donc essentiels dans le combat contre cet ennemi commun qu’est l’agrile.
 

Commencer par une évaluation avec l’Escouade verte

Un membre de l’Escouade verte étant spécifiquement dédié à l’inspection des frênes, les citoyens sont invités à solliciter son expertise par un simple appel au 450 370-4820. Ils obtiendront ainsi une évaluation et une recommandation pour déterminer l’action la plus appropriée selon son état afin de prévenir ou lutter contre l’agrile. Les places sont limitées pour bénéficier de ce service gratuit, mais chaque requête sera enregistrée. Ainsi, les frênes répertoriés pourront être évalués l’année suivante.

Escouade verte : 450 370-4820

Information : ville.valleyfield.qc.ca/agrile

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.