Publicité
30 avril 2019 - 10:00

Repas et breuvages fournis

Un projet de verdissement en quête de bénévoles le 4 mai prochain

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Vous êtes disponible le samedi 4 mai prochain et aimeriez prendre part à un projet de verdissement? Un projet qui permettrait d’embellir le milieu de vie de citoyens de Salaberry-de-Valleyfield? Si oui, pourquoi ne pas prendre part au projet Sous les pavés qui est à la recherche de bénévoles de tous âges.

La principale tâche? Retirer une partie de l’asphalte dans le stationnement de l’édifice Raphaël-Barrette, à Salaberry-de-Valleyfield. Le matériel de sécurité nécessaire à l’accomplissement de cette tâche sera fourni aux participants. Des boissons et un repas seront aussi offerts aux bénévoles présents sur place.

Verdissement

Sous les pavés est un projet de déminéralisation participative et à la main d’espaces publics dont la vocation est communautaire. Le projet consiste à verdir le stationnement de ce bâtiment. L’initiative est née du travail du Centre d’écologie urbaine de Montréal, mais inspiré du projet Depave Paradise, réalisé par Green Communities Canada. Localement, les partenaires du projet sont:  la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Pour un Réseau Actif dans nos Quartiers - PRAQ, Crivert, Comité ZIP du HSL et d’autres).

L’inscription est obligatoire (assurances) pour les bénévoles via ce lien: https://urlz.fr/9sw2.

Voici l'horaire de l'activité pour les intéressés: 

9h00-9h30 : Accueil des bénévoles
9h30-10h00 : Mot de bienvenue (présentation du projet, prises de parole des élus et autres dignitaires, consignes de sécurité)
10h00-13h00 : Retrait de l'asphalte à la main par les bénévoles
 
Enfin, notons que les députés Anne Quach (Salaberry-Suroît), Claude Reid (Beauharnois) et la conseillère municipale de Salaberry-de-Valleyfield, France Chenail seront présents. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.