Publicité
6 février 2019 - 10:00

MRC de Beauharnois-Salaberry

Formation d’un comité de suivi en lien avec les licences d’hydrocarbures octroyées à l’entreprise Pétrolympic

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chose promise, chose faite. L’entreprise Petrolympic a annoncé, par un avis public, la création d’un comité de suivi en lien avec l’article 28 de la Loi sur les hydrocarbures. Les municipalités concernées seront impliquées dans la constitution de celui-ci.

Sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry, les municipalités touchées par cette annonce sont: Beauharnois, Saint-Étienne-de-Beauharnois, Saint-Stanislas-de-Kostka, Saint-Louis-de-Gonzague, Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier.

Dans un avis public paru dans un média local, Pétrolympic informe être titulaire de trois licences d’exploration. Celles-ci sont en conformité avec l’article 29 de la Loi sur les hydrocarbures et avec l’article 5 du Règlement sur les licences d’exploration, de production et de stockage d’hydrocarbures et sur l’autorisation ou d’utilisation d’un pipeline.

Valides pour cinq ans

Ces licences ont été attribuées à Pétrolympia Inc, une filiale de Petrolympic Ltd, le 1er septembre 2009, pour une période de cinq ans. Le 3 juin 2011, le gouvernement a suspendu la période de validité des licences en vertu de la Loi limitant les activités pétrolières et gazières.

À la fin de la période d’exemption, dont la date sera déterminée ultérieurement par le gouvernement, les dates d’échéance des licences seront reportées à la fin de la période d’exécution des travaux restant à couvrir.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.