Publicité

14 septembre 2021 - 10:00

Normand Bourget brigue les suffrages

Nouvelle candidature dans Saint-Timothée pour le scrutin municipal

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Citoyen du secteur de Saint-Timothée et de Notre-Dame-du-Sourire depuis maintenant 21 ans, Normand Bourget a décidé de tenter sa chance aux élections municipales du 7 novembre prochain. Il souhaite être partie prenante du vent de nouveauté qui semble de diriger vers le conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield.

Par le passé, il a représenté certaines des revendications citoyennes au conseil municipal. Celles-ci touchaient le parc Mercier (vente d’un espace vert à un promoteur immobilier.)

S’il est élu, M. Bourget travaillerait pour obtenir un jeu d’eau dans le parc Paquette. « Les citoyens rencontrés m’ont mentionné la difficulté d’avoir une réservation à la plage en 2021. Je voudrais aussi que le secteur ait un parc à chien et des appareils pour s’entraîner en plein air et des balançoires au parc Mercier. Certaines rues n’ont pas été refaites depuis 21 ans dont la rue Lauzon. J’aimerais aussi mettre sur pied un St-Tim Fest », résume le candidat.

Sur le plan professionnel, M. Bourget est commis aux achats chez Pièces d’auto Valleyfield. «  Fort de mon expérience et de ma formation en comptabilité je suis un atout pour une saine gestion des dépenses de la ville. De plus, étant un ex-employé de Goodyear Valleyfield, ma formation syndicale pour défendre les droits de travailleurs sera représentatif pour les citoyens de mon quartier à la table du conseil municipal », ajoute-t-il.

Père de famille et grand-père de plusieurs petits-enfants, M. Bourget estime qu’il connaît bien les enjeux pour assurer l’avenir des générations futures. En terminant, il précise ne faire aucunes dépenses électorales et qu’il croit qu’il prône la prudence financière pour l’avenir économique de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.