Publicité

20 août 2021 - 13:00

Il ne briguera pas les suffrages en novembre prochain

Jacques Smith tirera sa révérence après le présent mandat

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 8 novembre prochain, au lendemain de l'élection municipale au Québec, le conseiller municipal Jacques Smith, bien connu à Salaberry-de-Valleyfield, terminera un important chapitre de sa vie. Après quatre mandats à la table du conseil, il tirera sa révérence pour laisser place à la prochaine génération. 

Au cours des derniers jours, M. Smith a confirmé qu'il ne sollicitera pas de nouveau mandat pour le siège qu'il occupe depuis 2005. Après seize ans à servir sa communauté, M. Smith, âgé de 71 ans, a décidé de profiter de la vie à temps plein avec sa conjointe Nicole. 

Bien connu dans la région en raison de son métier de photographe, M. Smith a été élu sans opposition pour son premier mandat, en 2005. Il succédait alors à Madeleine Lefebvre. Les citoyens de son quartier lui accordèrent de nouveau leur confiance avec majorité aux élections de 2009, 2013 et 2017. 

Sur sa page Facebook officielle, le maire Miguel Lemieux n'avait que de bons mots pour son collègue. "C’est avec lui que je me suis impliqué dans une campagne électorale municipale pour la première fois en 2009. L’alliance des générations était déjà à l’œuvre! Ce fut un honneur et un privilège de siéger aux côtés de ce grand amoureux de Salaberry-de-Valleyfield", écrit-il. 

Il enchaîne par la suite avec quelques réalisations professionnelles de M. Smith, n'hésitant pas le qualifier au passage comme l’une des figures marquantes des dernières décennies. Au fil des années, Jacques aura photographié sa ville adorée de long en large (les mauvaises langues prétendent que ses premières photos étaient en noir et blanc…), tiré le portrait de toute une génération d’écoliers, dont moi le premier, milité activement pour dynamiser le centre-ville en tant que commerçant et occupé le poste de conseiller municipal durant 4 mandats." 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.