Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

3e mandat

Claude DeBellefeuille reprend son siège à la Chambre des Communes

durée 01h55
22 octobre 2019
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

De 2006 à 2011, Claude DeBellefeuille a représenté les citoyens de la Chambre des communes à Ottawa. Ces derniers ont, de nouveau, choisi de lui faire confiance lors du scrutin fédéral du 21 octobre alors qu’elle a été élue députée de Salaberry-Suroît avec une forte majorité.

Au moment d’écrire ces lignes, la bloquiste menait pas plus de 10 000 voix sur son plus proche adversaire, le libéral Marc Faubert. En 2015, Mme DeBellefeuille était arrivée au troisième rang, derrière le libéral Robert Sauvé et la députée sortante, la néo-démocrate Anne Minh Thu Quach.

La fierté inspirée par Yves-François Blanchet

«  Cette année, j’ai senti un enthousiasme, une fierté émanant de la population. Les gens venaient à ma rencontre. Il s’est passé quelque chose avec Yves-François Blanchet…il fait comprendre aux Québécois qu’ils ont de quoi être fiers », résume-t-elle.

Est-ce que les bonnes performances de M. Blanchet aux différents débats nationaux a permis aux Québécois de le découvrir? «  Définitivement, la population ne le connaissait pas beaucoup. Elle a découvert un homme calme et inspirant et qui faisait des propositions positives. Moi, je suis fière de ma campagne, mais aussi de celle du Bloc à l’échelle nationale puisque nous n’avions pas les mêmes moyens que les grands partis », ajoute-t-elle.

Campagne préférée

Malgré son expérience en politique fédérale, Mme DeBellefeuille avoue qu’elle était nerveuse lors du jour J. « C’était ma campagne préférée sur toutes celles que j’ai faites jusqu’ici. On partait de loin et on est remontés tranquillement. Je tiens à féliciter Marc Faubert et Joan Gottman pour leurs belles campagnes. Les électeurs ont eu droit à des candidats de qualité. Merci aussi à Anne Quach qui a fait du bon travail. C’est avec plaisir que je prends la relève », confie celle qui entame son 3e mandat au service des citoyens de Salaberry-Suroît.

Au boulot…dès demain matin

Dans quelques heures, soit le 22 octobre au matin, la nouvelle députée se mettra officiellement au travail. « Je vais contacter la Voie maritime pour organiser une rencontre avec les dirigeants. Je vais aussi déménager mon local électoral et former mon équipe pour être rapidement en mesure d’aider les citoyens de la circonscription », explique-t-elle.

Enfin, elle précise qu’elle n’aura pas de difficultés à composer avec un gouvernement minoritaire libéral. « Comme M. Blanchet a précisé, si les propositions sont bonnes pour le Québec, on va dire oui. Si ce n’est pas le cas, ce sera non! J’ai vraiment hâte de retourner à la Chambre des communes pour défendre les intérêts des citoyens de la région », conclut-elle.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Les jours de vote par anticipation se tiennent demain dans Beauharnois

C'est demain et après demain, soit les 25 et 26 septembre que les électeurs sont attendus aux urnes dans les circonscriptions de Beauharnois.  Les bureaux de vote sont ouvert de 9h30 à 20h.  Pour savoir où aller voter, on peut consulter la carte de l'électeur acheminé par la poste. Sinon, on peut obtenir l'information sur le site d'Élections ...

durée Hier 9h00

Envie de travailler aux élections provinciales?

À l'approche des élections provinciales, Élections Québec est à la recherche de personnes intéressés à travailler dans les bureaux de vote. Plusieurs postes sont à combler dans la circonscription de Beauharnois, mais aussi dans de nombreux comtés de la province.  Environ 700 personnes seront engagées et formées au cours de la période électorale ...

23 septembre 2022

Débat des chefs : Legault et Nadeau-Dubois croisent le fer

Durant le premier débat des chefs, la semaine dernière, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault était sur la défensive, mais il est passé à l’attaque, durant le deuxième débat, jeudi, particulièrement envers le porte−parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau−Dubois.  La promotion de l’environnement a fourni l’occasion à ...