Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Nicole Lauzon est affectée à la circonscription de Vaudreuil-Soulanges

Les coulisses des élections fédérales 2019 expliquées par une directrice de scrutin

durée 11h00
21 octobre 2019
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le 21 octobre en soirée, il n’y a pas que les journalistes et candidats aux élections fédérales qui iront au lit tardivement. Les directeurs de scrutin des 338 circonscriptions du Canada aussi. Quelques heures avant le début du vote par anticipation, Néomédia a rencontré celle qui occupe ce rôle dans la circonscription voisine soit celle de Vaudreuil-Soulanges: Nicole Lauzon.

En entrevue vidéo, cette dernière précise d’abord que l’on comptait 26 pôles de vote par anticipation dans sa circonscription. Ceux-ci étaient  répartis dans 13 lieux. Rappelons qu’il est possible de voter dès aujourd’hui, jusqu’à 21h. 

« Les superviseurs de ces bureaux sont responsables de rapporter et de venir chercher les boîtes de vote soir et matin pendant toute la durée du vote anticipé. Le décompte des bulletins de vote aura lieu seulement le 21 octobre en soirée après la fermeture des bureaux de vote », précise d’entrée de jeu Mme Lauzon qui travaille entre 12 et 15 heures par jour depuis le 30 août dernier. Notons que la procédure de dépouillement des votes est la même dans chaque circonscription. 

Une longue journée le 21 octobre

Le jour officiel du scrutin fédéral, soit le 21 octobre prochain, la circonscription comptera 40 pôles de vote qui seront en place de 9h30 à 21h30. « Après la fermeture, les greffiers et scrutateurs en place dans chaque bureau ont la responsabilité de balancer les chiffres. Pour ce faire, il se peut qu’ils calculent les bulletins de vote plusieurs fois. Par la suite, ils nous contactent pour nous donner les résultats afin qu’on les achemine à Ottawa. Enfin, ils rapportent les boîtes ici (au bureau de la DGE sur la rue Aimé-Vincent à Vaudreuil-Dorion) », résume-t-elle.

Selon Mme Lauzon, chaque boîte de scrutin de ces bureaux comptera un minimum de 500 bulletins. Au total, 262 sections de votes seront en place le 21 octobre prochain. « On ne prévoit pas se coucher avant 1h ou 2 h du matin. Au total, 95 000 électeurs sont habiles à voter dans la région, mais on est conscient que ce n’est pas tout le monde qui le fera. En général, on enregistre un taux de participation de 60 % aux élections fédérales », ajoute-t-elle.

Bulletins rejetés: les critères

Lors du dépouillement des votes, des bulletins sont parfois laissés de côté, car ils correspondent à des critères bien précis. «  Par exemple, on ne les considère pas quand on a écrit sur le bulletin autre chose que son choix, quand le choix n’est pas clairement identifié ou qu’on a mis des X un peu partout », cite-t-elle en exemple.

Enfin, elle précise ce qu’il advient des boîtes dans les jours suivants l’élection et elle donne quelques conseils aux électeurs qui se présenteront aux urnes dans les prochains jours.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Les jours de vote par anticipation se tiennent demain dans Beauharnois

C'est demain et après demain, soit les 25 et 26 septembre que les électeurs sont attendus aux urnes dans les circonscriptions de Beauharnois.  Les bureaux de vote sont ouvert de 9h30 à 20h.  Pour savoir où aller voter, on peut consulter la carte de l'électeur acheminé par la poste. Sinon, on peut obtenir l'information sur le site d'Élections ...

durée Hier 9h00

Envie de travailler aux élections provinciales?

À l'approche des élections provinciales, Élections Québec est à la recherche de personnes intéressés à travailler dans les bureaux de vote. Plusieurs postes sont à combler dans la circonscription de Beauharnois, mais aussi dans de nombreux comtés de la province.  Environ 700 personnes seront engagées et formées au cours de la période électorale ...

23 septembre 2022

Débat des chefs : Legault et Nadeau-Dubois croisent le fer

Durant le premier débat des chefs, la semaine dernière, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault était sur la défensive, mais il est passé à l’attaque, durant le deuxième débat, jeudi, particulièrement envers le porte−parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau−Dubois.  La promotion de l’environnement a fourni l’occasion à ...