Publicité
1 octobre 2019 - 06:00

Élections fédérales 2019

La grande soirée des débats : pour voir ou revoir le débat des candidats de Salaberry-Suroît

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C'est un débat dynamique qu'ont offert aux électeurs de Salaberry-Suroît, les candidats de la même circonscription, lors du débat webdiffusé en direct et présenté par Csur la télé et NÉOMÉDIA Vaudreuil-Soulanges et NÉOMÉDIA Valleyfield, le 26 septembre dernier.

Tourné à la Maison Trestler et animé par Natalie Poirier, le débat à permis d'en apprendre un peu plus sur les différentes plateformes des principaux partis représenté dans la région. De nombreux sujets d'actualité ont été abordés dont l'économie, l'environnement, les aînés et les jeunes familles, l'immigration et les médias locaux. De nombreux échanges vifs, mais tout de même respectueux ont permis à Claude DeBellefeuille (Bloc Québécois), à Marc Faubert (Parti Libéral du Canada) et à Joan Gottman (NPD) de s'exprimer et de présenter leurs engagements pour les citoyens.

Notez que tous les candidats ont été invités, mais la candidate du Parti Conservateur, Cynthia Larivière, n'était pas disponible, de même que Nahed AlShawa du Parti vert du Canada. De son côté, Alain Savard du Parti populaire du Canada, n'a pas donné de suite à l'invitation lancée par le consortium de médias.

La télévision communautaire Csur la télé et les quotidiens Web NÉOMÉDIA Vaudreuil-Soulanges et NÉOMÉDIA Valleyfield sont fiers de présenter dans le cadre des élections fédérales 2019 “La grande soirée des débats qui pour l’occasion a mis les candidats des circonscriptions de Vaudreuil-Soulanges et de Salaberry-Suroît sur la même tribune.

Vous avez manqué la diffusion en direct du débat ? Sachez qu'il est possible de voir ou de revoir le débat via le lien suivant. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.