Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lettre ouverte du président

Élection: le personnel scolaire du Syndicat de Champlain s’attend à du concret

durée 18h00
7 septembre 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À peine quelques jours après la rentrée scolaire 2022-2023 et en pleine campagne électorale, le président du Syndicat de Champlain prend sa plume pour interpeller les élus sur le sujet de l'éducation. 

Le mouvement syndical regroupe 12 000 membres, dont près de 9 000 enseignants et 2 000 employés de soutien qui oeuvrent pour les Centres de service scolaire des Patriotes, Marie-Victorin et de la Vallée-des-Tisserands. 

Voici la lettre ouverte dans son intégralité: 

C’est déjà la rentrée. Une rentrée pour laquelle on dénote le parfum de la normalité. Mais en réalité, malgré l’affaiblissement de la pandémie, l’année scolaire 2022-2023 n’aura rien de normale! En pleine rentrée, le déclenchement de la campagne électorale l’annonce.

Eh oui, nous y sommes déjà. Il y a quatre ans, la Coalition avenir Québec (CAQ) prenait le pouvoir, faisant de François Legault le premier ministre du Québec. Il s’est fait élire notamment en promettant de faire de l’éducation LA priorité des priorités. L’histoire nous a trop souvent montré qu’une fois au pouvoir, peu importe le parti, les gouvernements oublient ou choisissent de ne pas mener à terme leur ambition de prioriser l’éducation.

Malheureusement, malgré tous ses beaux engagements, il n’est pas le premier, et ne sera malheureusement pas le dernier à promettre mers et mondes pour l’éducation sans livrer la marchandise, et sans réellement écouter les travailleuses et travailleurs du réseau.

En ce début d’année scolaire, nous préférons donc lancer un message aux candidates et candidats de tous les partis qui brigueront les suffrages dans les circonscriptions où le Syndicat de Champlain est présent : Beauharnois, Huntingdon, Borduas, Chambly, Montarville, Verchères, La Pinière, Laporte, Marie-Victorin, Taillon et Vachon.

Le personnel enseignant et le personnel de soutien scolaire du Syndicat de Champlain veulent plus que des promesses, ils veulent des actions concrètes. Ils s’attendent à ce que des gestes qui amélioreront significativement leur quotidien et celui des élèves soient posés.

Cette campagne électorale arrive à un moment bien particulier, car dès la fin octobre, alors que le nouveau gouvernement sera fraichement élu, la négociation pour le renouvèlement de la convention collective arrivera. Nous avons consulté nos 13 000 membres et ils nous ont donné des pistes de solution que nous partageons avec vous à notre tour.

Pour les enseignantes et enseignants :

Des classes mieux équilibrées.

Le bon nombre d’élèves par classe, en fonction de leurs besoins.

Une tâche qui leur permet de se consacrer à leur mission première : enseigner!

Pour le personnel de soutien scolaire :

Couper la précarité et offrir des postes attrayants.

Offrir des conditions salariales compétitives pour attirer le personnel qualifié.

Élargir l’accessibilité aux postes pour améliorer les perspectives de carrière chez l’employeur.

Répondre à ces besoins, c’est donner de l’air au personnel. C’est lutter contre la pénurie de personnel, et c’est améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. Tout le monde y gagne. De plus, on ne peut taire l’équité salariale qui touche à tout le monde. La Loi sur l’équité salariale fêtait ses 25 ans en novembre dernier. Pourtant, croyez-vous que l’iniquité salariale qui prévaut dans la société fut corrigée?

Bref, aurez-vous la volonté d’agir en faveur du personnel scolaire et des élèves au-delà du 3 octobre?

Une fois élue ou élu, serez‑vous à nos côtés pour exiger du gouvernement qu’il pose des gestes pour répondre aux cris du cœur lancés dans nos écoles et nos centres?

Jean-François Guilbault,

Président du Syndicat de Champlain

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 septembre 2022

Une bourse de 500$ pour une étudiante en Sciences de la nature

La Fondation du Cégep de Valleyfield a procédé à la remise de la bourse Hector-Besner de 500 $ à Annabelle Dupuy, étudiante en Sciences de la nature. La bourse d'études collégiales Hector-Besner vise à encourager les étudiant.e.s du Cégep de Valleyfield à persévérer dans leurs études, leurs projets communautaires ou artistiques, leur implication ...

20 septembre 2022

Plus de 22 000$ amassés pour la Fondation École de la Baie St-François

La 3e édition du Brunch de la rentrée a permis à la Fondation École de la Baie St-François d’amasser la somme de 22,140.00$. « C’est grâce à la générosité de nos partenaires financiers et des nombreux donateurs que nous pourrons poursuivre notre mission auprès des jeunes » s’est exprimé Jacques Smith, au nom des membres du conseil ...

14 septembre 2022

Une bourse de 500 $ pour une étudiante du Cégep de Valleyfield

La Fondation du Cégep de Valleyfield a remis, le 2 septembre dernier, la bourse Gisèle Guérin-Rémillard d’un montant de 500 $ à Sophie Vinet, étudiante en techniques de comptabilité et gestion. La bourse d'études collégiales Gisèle Guérin-Rémillard vise à encourager une étudiante et un étudiant inscrit(e) à temps plein au Cégep de Valleyfield ...