Publicité

17 novembre 2021 - 07:00

Selon un plan déposé au Ministère de l'Éducation du Québec

Deux écoles du CSSVT bientôt agrandies et une nouvelle construite?

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands a déposé en octobre dernier, après du Ministère de l’Éducation, le bilan de ses besoins en terme de classes et d’établissements scolaires. Pour le seul territoire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, le CSSVT estime qu’il faut agrandir deux établissements existants et construire une toute nouvelle école primaire pour ben répondre à la croissance démographique anticipée de la municipalité.

C’est ce qu’a révélé le député de Beauharnois, Claude Reid, lors d’un point de presse tenu ce mardi le 16 novembre. « La croissance démographique de la Ville n’est plus à démontrer avec la confirmation, dans les derniers mois, de l’agrandissement de l’école secondaire de la Baie-St-François et de l’école primaire Omer-Séguin de Saint-Louis-de-Gonzague dont le total des investissements s’élèvent à près de 70 M $ », image-t-il.

Dans le plan d’expansion déposé il y a quelques semaines par le CSSVT auprès du Ministère de l’Éducation, on recommande l’agrandissement de deux écoles primaires situées à Salaberry-de-Valleyfield. L’école Langlois située sur la rue Saint-Jean-Baptiste et l’école Frédéric-Girard qui prend place au 84 rue Quévillon sont les établissements ciblés pour un agrandissement. On suggère aussi la construction d’une toute nouvelle école primaire à Salaberry-de-Valleyfield qui serait dans le quartier Grande-Île. 


« Selon nos estimations, 40 classes supplémentaires sont nécessaires à Salaberry-de-Valleyfield actuellement pour répondre aux besoins engendrés par la croissance démographique », conclut M. Reid.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.