Publicité

14 octobre 2021 - 05:00

Cégep de Valleyfield

Une nouvelle cohorte en soins infirmiers au campus de Vaudreuil-Dorion dès janvier 2022

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

En janvier 2022, le Cégep de Valleyfield démarrera une cohorte en soins infirmiers à son centre d’études de Vaudreuil-Dorion. Nul doute que ce programme, déjà fort populaire au campus de Salaberry-de-Valleyfield, attirera aussi son lot d’étudiants en marge du début des travaux de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges prévus aussi en 2022.

Notons que la formation offerte dans quelques mois au Centre d’études de Vaudreuil-Dorion sera la même que celle actuellement dispensée à Salaberry-de-Valleyfield, soit un diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers de troisans. « Cette technique vise à répondre aux besoins de main-d’oeuvre actuels dans la région. Nous l’offrons au Cégep depuis 1969 et nous avons été, à l’époque, parmi les premiers établissements à l’inscrire à notre offre de cours. En 2013, nous avons ouvert un centre intégré de formation à même l’hôpital Anna-Laberge de Châteauguay. C’est ce qu’on veut faire avec le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges lors de son ouverture en collaboration avec le CSS de la Vallée-des-Tisserands et le CISSS de la Montérégie-Ouest. Nous sommes confiants que ce modèle, dont nous attendons les autorisations officielles, contribuera très positivement au partage des apprentissages, et ce, de manière très concrète sur le terrain », précise la Directrice des études du Cégep de Valleyfield, Francine Bélair.

Des discussions en ce sens sont actuellement en cours avec le Ministère de la Santé et des services sociaux. D’ici l’ouverture de l’hôpital, prévue en 2026, la formation prendra place au centre situé sur la rue Dutrisac de Vaudreuil-Dorion. Des travaux pour aménager des laboratoires pratiques sont en cours et devraient être terminés pour accueillir la première cohorte en janvier 2022. Ces locaux seront partagés entre les deux entités impliquées dans le projet, soit le Cégep de Valleyfield et le CSS de la Vallée-des-Tisserands.

L’offre de cours en soins infirmiers du Cégep de Valleyfield est complète avec la possibilité pour les infirmières auxiliaires intéressées de suivre le cours180.B0 via la formation continue. Actuellement, ce programme est suivi par une vingtaine d’étudiantes. Pour infos: Cégep de Valleyfield - DEC Soins infirmiers (colval.qc.ca).

En 2023, une nouvelle formation en soins infirmiers pourrait s’ajouter au cursus scolaire sous la forme d’une Attestation d’études collégiales (AEC) pour les infirmières formées à l’étranger. Il s’agira d’une mise à niveau des connaissances acquises lors de leur formation initiale.

Plus de 300 étudiants en cours de formation

Actuellement, dans les campus du Cégep de Valleyfield, 310 étudiants sont inscrits au DEC en soins infirmiers. Par année, on compte une cinquantaine de finissants qui n’ont pas à se rendre très loin pour obtenir un emploi dans le domaine de la santé.

Rencontré lors d’un laboratoire au Cégep de Valleyfield, Alexandre Desmanches en est à sa deuxième session d’études. « J’étais infirmier auxiliaire et je voulais pousser mes études plus loin. J’aime aider les gens et je me suis inscrit en soins infirmiers sur un coup de tête. Mais il s’avère que j’aime vraiment ça. Les commentaires sur les conditions de travail dans le domaine ne me font pas peur. Je suis travaillant de nature. Il y a des hauts et des bas dans toutes les professions. Je suis conscient que le domaine de la santé n’est pas adapté à tout le monde, mais si nous sommes passionnés et motivés, on va réussir », lance-t-il.

Au cours des trois années que dure le DEC en soins infirmiers, les étudiants seront appelés à faire des stages en centre hospitalier. Pour les préparer, le Cégep de Valleyfield ne lésine pas sur l’aspect financier. Un centre de simulation a été mis en place pour être en mesure de faire des évaluations réelles des étudiants comme s’ils se trouvaient en milieu de travail. Néomédia a pu y avoir accès et tourner un court-extrait d’une intervention avec Lucina, une mannequin très réaliste qui est fréquemment utilisé dans le cadre de la formation académique.

« Nous avons deux mannequins très réalistes, dont Lucina qui est une maman qui peut simuler un accouchement. Elle prend place dans une chambre où se trouvent trois caméras. Elle est contrôlée par une enseignante et elle peut respirer, accoucher, parler , cligner des yeux et on peut lui prendre la pression artérielle. C’est une excellente façon de préparer les étudiants et de pouvoir faire une rétroaction directe avec eux à la suite de leur intervention », précise Anik Montpetit, enseignante en soins infirmiers.

Des mannequins qui prennent l’apparence de poupons sont aussi présents au centre de simulation pour que les étudiants puissent se pratiquer à les manipuler.

Pour les étudiants qui veulent pousser leur formation générale en soins infirmiers plus loin, le Cégep de Valleyfield a une entente avec l’Université de Sherbrooke pour les intéressés au baccalauréat.

Chaque année, les étudiants du Cégep de Valleyfield ont un bon taux de réussite à l’examen de l’Ordre des infirmières du Québec. En cas de difficulté, ils peuvent bénéficier de l’aide des enseignants dévoués du programme qui n’hésitent pas à répondre aux questions ou à les recadrer au besoin ou en cas de doute.

Les personnes intéressées par la formation offerte dès janvier au centre d’études de Vaudreuil-Dorion peuvent déposer une demande d’admission jusqu’au 1er novembre prochain pour le premier tour. Pour connaître les critères d’admission, on peut visiter ce lien: https://www.colval.qc.ca/soins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.