Publicité

4 mai 2021 - 15:15 | Mis à jour : 15:21

Le Collège de Valleyfield est partenaire du projet

Centre d’études collégiales: le ministère sommé d’agir dans le dossier

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Alors que la ministre de l’Enseignement supérieure, Danielle McCann, vise à ce que les établissements scolaires collégiaux et universitaires soit occupés à 60% dès l’automne prochain, la députée provinciale du comté de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, somme cette dernière d’intervenir dans le dossier du Centre d’études collégiales de Vaudreuil-Dorion. 

Mardi dernier, alors qu'elle participait à la commission portant sur l'enseignement supérieur, Marie-Claude Nichols a interpellé la ministre lui demandant de donner son aval au projet de CEC.

" C'est un dossier hyper important pour la région de Vaudreuil-Soulanges. Nous connaissons une forte explosion démographique. D'ailleurs, les dernières précisions indiquent que les jeunes de 15 à 19 ans augmentation de 20% d'ici 2026 " a souligné la députée.

Sans nouvelle

Questionnée a savoir où en est le dossier, la ministre McCann a précisé, à la grande déception de la ministre Nichols, qu'elle allait étudier la deuxième mouture du projet.

Rappelons que le projet de Centre d'études collégiales sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges est né d'un partenariat entre les trois établissements collégiaux limitrophes soit Valleyfield, Gérald-Godin et John-Abbott. 

Or, devant un refus d'aller de l'avant avec projet, notamment en raison de la vocation "bilingue" de l'établissement, l'administration de John-Abbott s'est retiré.

" Quand je l'ai questionnée, la ministre ne savait pas de quoi je parlais. Pourtant, dans la salle je voyais de gens, des gestionnaires qui savaient très bien de quoi je parlais", déplore la députée. 

Un besoin criant

Au téléphone, comme lors de son intervention à Québec, la députée de Vaudreuil a rappelé le besoin d'un tel établissement scolaire dans la région. Outre l'explosion démographique, d'autres facteurs viennent, selon la parlementaire, prouver le tout. "Des études démontrent que le taux de diplomation est beaucoup plus élevé chez les jeunes qui étudient près de chez eux. Il ne faut pas oublier l'arrivée de l'hôpital qui attirera de nouvelles familles dans la région. Les besoins de formation sont énormes, mais on a pas de nouvelles du ministère", ajoute, Marie Claude Nichols.

"Le projet est tout ficelé. Les partenaires se sont entendus sur les programmes offerts et sur le financement. Tout ce qu'il nous manque c'est l'aval du ministère", a confié la députée.

Mobilisation

Finalement, Marie-Claude Nichols espère une mobilisation de l'ensemble de la population, de la communauté d'affaires, mais surtout, un partenariat avec la députée de Soulanges, Marilyne Picard.

"Je crois sincèrement qu'il nous faut unir nos forces pour faire avancer ce dossier qui sera bénéfique pour tout Vaudreuil-Soulanges", conclut la députée.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.