Publicité

2 avril 2021 - 05:00

Convention collective échue depuis un an

CSSVT: des enseignants en grève le 14 avril prochain

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le mercredi 14 avril prochain entre minuit 01 et 9h30 du matin, l'ensemble des enseignants du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands seront en grève. L'objectif? Rappeler au gouvernement qu'ils sont sans contrats de travail depuis maintenant un an. 

À cette date, les professeurs du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle et de l'éducation aux adultes du CSSVT feront entendre leur voix et demandes. 

« À ce jour, le 14 avril n'est pas une journée pédagogique au calendrier scolaire. C'est donc à l'employeur de décider si ce sera un jour de classe ou non. Le 8 avril prochain, nous allons rencontrer nos membres pour savoir quelle forme prendra la grève. Est-ce que ce sera devant nos établissements scolaires respectifs ou tous ensemble dans un endroit? Ce sera à eux de décider », explique Dominic Hébert, vice-président du Syndicat Champlain section Salaberry

Cette toute première grève de courte durée en éducation a comme objectif de perturber l’administration scolaire, tout en minimisant les répercussions sur les services éducatifs.

Notons qu'à ce jour, le Syndicat de Champlain qui représente les professeurs affiliés au CSSVT détient un mandat de grève, pouvant aller jusqu’à l’équivalent de 5 jours, à être exercé au moment opportun. 

Rappelons que les enseignants du Québec sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2020. Ils réclament des améliorations significatives dans leur quotidien, notamment par une meilleure composition des classes et des ajouts de services, un allègement de la tâche, de meilleurs salaires et moins de précarité.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.