Publicité

20 mars 2021 - 07:00

Résultats rendus publics

Qualité de l'air: 12% des classes testées au CCSVT sont problématiques

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Au cours des derniers mois, le Centre de services scolaires de la Vallée-des-Tisserands a vu 550 de ses classes être testées en lien avec la qualité de l'air. De ce nombre, 12% sont jugées problématiques selon le Ministère de l'Éducation qui estime acceptable des concentrations de CO2 inférieures à 1500 ppm. 

C'est au cours des dernières semaines que le CSSVT a réalisé des tests sur la qualité de l’air dans l’ensemble de ses établissements. Les résultats ont été transmis au ministère de l’Éducation ainsi qu’à tous les parents et aux membres du personnel.

Sur les 550 classes testées, voici les résultats calculés en partie par million (ppm): 

Pour l’ensemble des établissements du CSSVT :

- 62 % sont sous le seuil de 1000 ppm;

 - 26 % sont entre 1000 et 1500 ppm;

- 10 % sont entre 1500 et 2000 ppm;

- 2 % sont à plus de 2000 ppm.

Le ministère de l’Éducation juge acceptables des concentrations de CO2 inférieures à 1500 ppm. Toutefois, les centres de services scolaires sont invités à prendre des mesures afin de viser la cible de 1000 ppm. Pour chacune des classes, les taux de CO₂ ont été mesurés à trois reprises durant une période de cours, soit avant le début du cours et au milieu. Un troisième échantillonnage a été effectué vingt minutes après l’ouverture des fenêtres ou de la porte à la fin du cours. Lorsque les concentrations dépassent 1000 ppm, des actions doivent être prises rapidement. Lorsqu’elles atteignent 2000 ppm, des actions doivent être prises dans un délai d’une semaine. D’ailleurs, les parents d’élèves et le personnel des écoles ont été informés des mesures prises.

« Il est primordial de nous assurer de la qualité de l’air dans nos établissements. La santé et la sécurité du personnel et des élèves sont nos priorités absolues, surtout en cette période exceptionnelle. Les tests ont été effectués selon les directives ministérielles, afin de mesurer adéquatement le taux de dioxyde de carbone (CO2) dans nos locaux. Les résultats sont satisfaisants, nous pouvons constater que les mesures prises fonctionnent bien », a affirmé M. Marc Girard, directeur général du CSSVT.

Afin d’assurer une meilleure qualité de l’air dans les classes, les membres du personnel ont été invités à appliquer toutes les mesures prescrites. Dans le cas des établissements disposant d’une ventilation mécanique, le centre de services scolaire s’est assuré de son bon fonctionnement et de son efficacité. Dans le cas des établissements avec une ventilation naturelle, l’ouverture des fenêtres et des portes est appliquée, comme recommandé, afin d’assurer le renouvellement de l’air. L’ensemble des mesures sanitaires mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19 contribue également à assurer la santé et la sécurité de tous.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.