Publicité

12 février 2021 - 11:00

Une annonce devrait être faite dans les prochains jours

Des mesures sanitaires spéciales pour le relâche ?

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

À l’approche du long congé de la semaine de relâche, Québec songe à mettre en place des mesures sanitaires plus strictes afin de limiter la propagation du virus de la COVID-19.

Sans préciser davantage quelles seront ces mesures, le premier ministre François Legault a expliqué tout de même laisser entendre que des discussions sont en cours notamment en ce qui concerne le couvre-feu et le déploiement de barrages policiers.

« Est-ce qu'on garde le couvre-feu à 8 heures dans toutes les zones rouges? Est-ce qu'on garde toutes les zones rouges jusqu'au 8 ou jusqu'au 15 mars? C'est quelque chose qu'on regarde », a indiqué M. Legault, en mêlée de presse ce jeudi.

Le déploiement de barrages routiers pour empêcher les visiteurs ontariens de traverser la frontière est aussi dans la mire de Québec. Rappelons, qu’en Ontario un nombre important de variant a été détecté, ce qui inquiète grandement les autorités sanitaires.

« Nous sommes en train de regarder cela. Qui va faire ça? Comment vont se faire les vérifications? L’important, pour la semaine de relâche, est que si une famille s'en va à son chalet, l'important, c'est que ça soit juste la famille qui aille dans son chalet. Nous allons également demander aux policiers de continuer à suivre ça. », a ajouté M. Legault. 

L’annonce de ces nouvelles mesures devrait être faite dans les prochains jours.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.