Publicité

23 octobre 2020 - 12:00

Bilan COVID-19 dans le réseau scolaire local

Cinq classes du CSSVT ont un enseignement à distance

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En date du jeudi 22 octobre, on dénombrait cinq classes isolées au sein des établissements gérés par le Centre de services scolaires de la Vallée-des-Tisserands. C’est, du moins, ce que confirme, à l’équipe de Néomédia, l'administration du CSSVT

Par voie de courriel, le Directeur des Services du secrétariat général et des communications, Me. Luc Langevin précise qu'à l'heure actuelle, on dénombre quatre cas actifs au sein des établissements gérés par le CSSVT

Depuis le début de l'année scolaire, on cumule une vingtaine de cas positifs sur plus de 9000 élèves. Afin de réduire au minimum les risques de propagation de la maladie, il ajoute que cinq classes sont actuellement isolées et reçoivent de l'enseignement à distance. 

Questionné à savoir si toutes les mesures ont été mises en place pour s'assurer que les élèves qui sont retirés des classes puissent poursuivre leurs apprentissages dans un délai de 24 h comme l'a mentionné le ministère de l’Éducation, M. Langevin mentionne que le CSSVT met tout en oeuvre pour respecter les exigences gouvernementales. « Nous avons à cœur autant la santé que le succès académique de nos élèves et dans ce contexte, nos équipes appliquent rigoureusement les règles sanitaires édictées par la santé publique et travaillent en continu à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour assurer des conditions d’apprentissage adéquates, conformément aux directives ministérielles. Ainsi, le CSSVT a préparé un plan pour offrir l’école à distance, et ce, en plus d’avoir développé des outils informatiques et d’avoir formé le personnel pour assurer ce type d’enseignement. De plus, le centre a procédé à l’achat d’équipement informatique supplémentaire qui sera mis à la disposition des élèves qui n’ont pas accès à de tels outils », conclut -il. 

De nouvelles écoles s’ajoutent

En date du 21 octobre, sept établissements du CSSVT comptaient au moins un cas d’infection entre ses murs selon la liste gouvernementale compilée par le Ministère de l'Éducation

En effet, le Centre professionnelle des Moissons-Pointe-du-Lac (points de service des Moissons et Pointe-du-Lac), l'école secondaire de la Baie-Saint-François, l'école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois, l'école Edgar-Hébert, l'école primaire Notre-Dame-de-la-Paix  de Beauharnois et l'école primaire Jésus-Marie de Beauharnois  figurent sur la liste émise par le gouvernement. 

Si la liste permet d’avoir un portrait global de la situation, il reste que très peu d’informations y sont partagées. Il est effectivement impossible de savoir spécifiquement, par établissement, combien de cas dont il est question, s’ils viennent de l’intérieur ou de l’extérieur de l’école,  ou encore, si des classes ont été fermées. 

À ce sujet, une pétition adressée au ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge a d’ailleurs été lancé afin  que les écoles soient autorisées et tenues de partager ces informations générales avec les parents et les enseignants sans compromettre la confidentialité des personnes touchées.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.