Publicité

15 octobre 2020 - 11:00

Quatre déclarés depuis plusieurs jours et deux récents

Au moins un cas de COVID-19 dans six établissements scolaires du CSSVT

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Selon la plus récente mise à jour gouvernementale en date du 13 octobre, quatre institutions scolaires gérées par le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands comptent au moins un cas actif d’infection à la COVID-19 entre leurs murs. 

En effet, en date du 13 octobre, à 16 h, voici les quatre écoles figurant sur la liste rendue publique par le gouvernement provincial. Les quatre premiers ont eu un cas positif au cours des 14 derniers jours, soit: 

- Centre de formation professionnelle Des-Moissons-Pointe-du-Lac (point de service Des Moissons);

- Centre de formation professionnelle Des-Moissons-Pointe-du-Lac (point de service Dominique-Savio); 

- École de la Baie-St-François;

- École Edgar-Hébert; 

Les deux nouveaux établissements scolaires qui figurent sur la liste des écoles infectées sont le Centre de formation professionnelle Des-Moissons-Pointe-du-Lac (point de service Pointe-du-Lac) et l’école des Patriotes de Beauharnois. 

À cette date, à 16h, le nombre de cas actifs dans le réseau scolaire (public et privé) au Québec était de 1347 élèves et de 277 membres du personnel dans les établissements publics et de 337 élèves et 59 membres du personnel dans les établissements privés. Au total, 1624 élèves étaient atteints de la COVID-19 et 396 membres du personnel en souffraient pour un total de 2020 personnes. 

On dénombre 1730 personnes guéries dans le réseau scolaire public contre 307 au privé, pour un total de 2037 individus positifs. Enfin, à 16h, le 13 octobre,1075 classes, dont 890 dans le réseau public, étaient fermées. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.