Publicité

3 mars 2020 - 09:00

En septembre 2021

Un centre d’études collégiales pourrait voir le jour dans Vaudreuil-Dorion

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Les cégeps de Valleyfield, John-Abbott et Gérald-Godin souhaitent mettre en place, d’ici septembre 2021, un centre d’études collégiales qui pourrait accueillir entre 500 et 1000 étudiants, sur le territoire de Vaudreuil-Dorion.

« Nous avons déposé une demande au ministère de l’Éducation et nous sommes dans l’attente d’une réponse », souligne en entrevue avec Néomédia, Jonathan Gagné, conseiller en communication au Cégep Gérald-Godin.« C’est un projet unique au Québec. Que trois établissements s’unissent ainsi, c’est assez novateur. »

M. Gagné précise également qu’il ne s’agit pas de mettre en place un établissement où les programmes seront bilingues. « Il va avoir des programmes entièrement en français et d’autres en anglais. » Ainsi, un étudiant inscrit dans un programme affilié au Cégep Gérald-Godin ne pourra pas avoir des cours offerts en anglais.

Un besoin bien présent

La population dans Vaudreuil-Soulanges et spécialement à Vaudreuil-Dorion connait une croissance fulgurante depuis plusieurs années et l’essoufflement ne semble pas d’être sur le point de se faire sentir.

« Nous avons fait affaire avec une firme qui nous a présenté des projections pour les années à venir et ça nous a permis de conclure que le besoin pour de la formation collégiale dans Vaudreuil-Soulanges et spécialement dans Vaudreuil-Dorion est bel et bien présent. On estime que d’ici 2026 que le nombre de jeunes de 15 à 19 ans augmentera d’un peu plus de 17%. Avec l’arrivée en 2026 de l’hôpital et par conséquent la création de nouveaux emplois, on peut assumer que des familles viendront s’établir dans la région », ajoute M. Gagné.

De son côté, Mme Anne-Marie Lefebvre, directrice des affaires corporatives, du développement institutionnel et des communications au Collège de Valleyfield, souligne: « Les étudiants du comté de Vaudreuil sont généralement répartis soit à Valleyfield, Gérald-Godin ou John-Abbott, donc d’avoir un établissement dans Vaudreuil-Dorion serait parfait pour eux. »

Selon Mme Lefebvre, de plus en plus d’étudiants se tournent vers les centres d’études. « On remarque depuis quelques années que le facteur de proximité est très important pour les étudiants. Ils souhaitent pouvoir concilier le travail et les études et parfois même la parentalité et les études. C’est d’ailleurs l’un des commentaires que nous recevons le plus souvent depuis l’implantation de notre centre d’études à Saint-Constant. Les gens sont heureux de pouvoir profiter d’installation et de services de qualité près de chez eux. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas nécessairement être dans un gros établissement.»

Trois établissements réunis sous un même toit

Pour obtenir un diplôme d’étude collégiale, un étudiant doit de toute évidence être affilié à un établissement en particulier et suivre les règles de ce dernier. Bien que la gouvernance du futur centre d’études collégiales n’ait pas encore été déterminée, Mme Lefebvre souligne: « évidemment, un étudiant doit être rattaché à un établissement pour obtenir son diplôme. Comment le tout va se gérer dans le centre d’études, on ne peut pas le confirmer pour le moment. Ce sont des détails qui restent à déterminer. »

La directrice des communications du Collège de Valleyfield ajoute que les programmes qui seront être offerts, par le nouveau centre d’études, seraient sensiblement les mêmes que ceux offerts sur les campus principaux des cégeps de Valleyfield, Gérald-Godin et John-Abbott. « À l’heure actuelle, nous visons l’implantation de quelques programmes déjà existants dans chacun de nos campus, au centre d’études collégiales. Il encore beaucoup trop tôt pour confirmer tous ces détails. »

« Il est important de mentionner que pour nous, il est primordial que les étudiants du centre d’études ne soient pas pénalisés en matière de services. Nous souhaitons donc offrir les mêmes services pédagogiques que sur nos campus respectifs », ajoute Jonathan Gagné.

La Ville appuie le projet

Si à l’heure actuelle il est impossible de déterminer où pourrait être construit le centre d’études collégiales, les instances concernées peuvent compter tout de même compter sur l’appui de la Ville de Vaudreuil-Dorion.

« Nous avons discuté avec la Ville et le maire [NDLR Guy Pilon] s’est dit très emballé par le projet. D’ailleurs, nous avons reçu une lettre d’appui pour notre projet. Ce qu’il faut comprendre c’est que nous sommes au tout début du processus. Nous ne savons pas encore si nous allons nous établir dans un bâtiment déjà existant ou si nous allons construire. Nous sommes vraiment aux balbutiements de ce projet », poursuit Jonathan Gagné.

« Les membres des directions des trois établissements nous ont en effet rencontrés et nous leur avons présenté quelques endroits où ils pourraient s’établir. Sans trop en dévoiler, c’est certain que le secteur du boulevard de la Gare les intéresse beaucoup. C’est certain que nous allons les appuyer dans ce projet. Maintenant, il reste à avoir les autorisations ministérielles », souligne le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, rencontré à l’hôtel de ville.

Les instances concernées sont toujours dans l’attente d’une réponse du ministère de l’Éducation et espèrent accueillir une première cohorte, à Vaudreuil-Dorion, en septembre 2021.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.