Publicité
11 février 2020 - 08:28

Concours intercollégial de sculpture sur neige

Trois étudiants du Cégep de Valleyfield font des vagues à Rivière-du-Loup

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Dans le cadre de la 26e édition du Concours intercollégial de sculpture sur neige qui s’est tenue du 30 janvier au 2 février dernier au Cégep de Rivière-du-Loup, trois étudiants du programme Arts visuels du Collège de Valleyfield ont créer une oeuvre des plus inspirantes.

Cette année, c’est sous le thème Mouvance plurielle, un concept faisant référence au mouvement et à la diversité pour exprimer la naissance, l’existence et l’aboutissement d’une action collective, d’une tendance communautaire, d’un mouvement populaire, que s’est déroulé le concours intercollégial de sculpture sur neige.

Pour l’occasion, l’équipe du Cégep était formée de Mya Dutel, Sophie Lavoie et Jonathan Marlier. Érick Cyr, enseignant en Arts visuels, accompagnait le trio d’artistes et veillait à encadrer artistiquement et techniquement le travail de sculpture.

Les étudiants disposaient de moins de 50 heures et d’un immense bloc de neige de 500 pieds cubes pour réaliser leur pièce. Côté équipement, tous les outils nécessaires à la conception peuvent être utilisés, à l’exception de ceux fonctionnant à gaz ou à l’électricité. Les œuvres sont ensuite évaluées en fonction de l’exécution technique, du traitement tridimensionnel dynamique et de l’originalité du concept, toujours en lien avec la thématique.

Se nourrir de l’imaginaire pour concevoir une œuvre unique et éphémère:  La 5e vague

La création des étudiants campivallensiens prenait la forme de quatre vagues qui se rejoignent pour en former une cinquième dans un mouvement collectif.

Chaque base de ces vagues était différente au niveau de la texture en arborant des matières distinctes et de diverses tailles pour créer des nuances de tonalité de blanc, puis les figures s’élevaient vers le haut en créant un tourbillon.

L'oeuvre du trio du Collège de Valleyfield visait à représenter les quatre éléments essentiels à la vie que sont l’eau, le feu, l’air et la terre, respectivement incarnés dans leur œuvre par la houle, les flammes, les nuages et les pierres. La 5e vague symbolisait le résultat de cette réunion, alors que les éléments s’enrichissaient mutuellement et permettaient une élévation.

Si l’équipe n’a pas été en mesure de mettre la main sur l’une des bourses pouvant atteindre jusqu’à 1 000$, elle peut encore remporter le volet coup de coeur du public, grâce à l’aide des internautes, via un vote électronique sur la page Facebook du concours.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.