Publicité
4 juin 2019 - 06:00

Visite ministérielle à Beauharnois

Jusqu'à 3,75 millions de dollars d'investissements pour attirer les jeunes en agriculture

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Quel est le meilleur endroit dans la MRC de Beauharnois-Salaberry pour annoncer un investissement en terme de main-d'oeuvre agricole? C'est sans contredit le Centre des Moissons, un centre de formation professionnelle de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tissrands. Il n'est donc pas étonnant que la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, s'y arrête hier matin pour confirmer un nouvel investissement qui pourrait atteindre 3,75 M$ de dollars. 

Cette démarche favorisera la participation des jeunes dans le secteur agricole. Le Programme d'emploi et de compétences des jeunes fournira des fonds aux employeurs du secteur agricole pour embaucher des jeunes Canadiens âgés de 15 à 30 ans. Concrètement, cette initiative fournira 50 % des fonds, jusqu'à concurrence de 14 000 $, pour couvrir les coûts associés à l'embauche des jeunes. Pour les organismes sans but lucratif et les demandeurs qui embauchent des jeunes autochtones ou des jeunes confrontés à des obstacles, le programme fournira 80 % des coûts admissibles totaux, jusqu'à concurrence de 14 000 $.

Ce programme s'inscrit dans le cadre d'un engagement pris dans le budget de 2019 en faveur d'une stratégie modernisée d'emploi et d'acquisition de compétences pour les jeunes, visant à offrir un meilleur soutien aux jeunes Canadiens.

Dans le cadre de cette stratégie, le Programme d'emploi et de compétences des jeunes d'Agriculture et Agroalimentaire Canada vise à créer des possibilités pour les jeunes Canadiens, en particulier ceux qui se heurtent à des obstacles pour entrer sur le marché du travail ou y demeurer, à explorer des possibilités d'emploi dans le secteur agricole et agroalimentaire, et à aider les jeunes à mieux se préparer pour le marché du travail.

« L'industrie agricole est forte et en croissance, elle crée un emploi sur huit, ce qui fait d'elle le premier employeur du pays. Le programme permettra à un plus grand nombre de jeunes canadiens d'explorer le potentiel illimité de cette industrie, tout en aidant les producteurs et les transformateurs agricoles à combler leurs besoins en main-d'œuvre », précise la ministre Marie-Claude Bibeau. 

« La stratégie s'appuie sur le succès de la Stratégie emploi jeunesse pour soutenir la prochaine génération de la classe moyenne. Les jeunes Canadiens sont talentueux, ambitieux et travailleurs, mais un bon départ sur le marché du travail peut être difficile pour beaucoup d'entre eux, surtout pour les jeunes qui ont des défis supplémentaires. La Stratégie emploi et compétences pour les jeunes facilitera la transition des jeunes de la salle de classe au marché du travail, y compris ceux qui sont confrontés à des obstacles. Cela fait partie de notre plan pour s'assurer que tout le monde a une chance équitable de réussir », ajoute pour sa part sa collègue ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et de Travail, Patty Hajdu. 

En terminant, voici quelques faits saillants en lien avec cette annonce: 

-  200 emplois potentiels créés dans le secteur agricole au Canada avec ce programme;

- Les projets soumis doivent être terminés au plus tard le 31 mars 2020;

 Le budget de 2019 propose d'investir 49,5 millions de dollars pour appuyer la modernisation en cours de la Stratégie emploi jeunesse (SEJ); 

- L'industrie agricole et agroalimentaire du Canada génère plus de 114 milliards de dollars du produit intérieur brut (PIB) du pays et un montant record de 66 milliards de dollars en exportations. 

Les demandes sont acceptées sur une base continue à compter du 3 juin 2019 jusqu'à ce que les fonds soient entièrement engagés;

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.