Publicité
21 mai 2019 - 06:00

Tour du chapeau pour l'École Sainte-Martine

La CSVT décerne ses coups de coeur 2018-2019

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis plusieurs années maintenant, la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands souligne l’engagement et l’innovation de son personnel. Comment? Via son programme de reconnaissance, l’instance régionale met l’accent sur les bons coups de ses employés dans différentes catégories.

L’édition 2018-2019 du programme de reconnaissance marque la 12e édition de la mise en place de cette initiative.

Deux lauréats dans la catégorie Engagement personnel

L’École Omer-Séguin de Saint-Louis-de-Gonzague s’est démarquée en mettant la main sur la Mention d’honneur pour le projet de trousses de lecture pour les élèves de première année. Dans celles-ci, on retrouve des jeux de prononciation de syllabes, de sons et même un serpent et échelles.

L’autre lauréat est l’École Arthur-Pigeon de Huntingdon pour Arthur l’Écolo. Ce nom réfère à une petite entreprise 100% verte créée cette année par des élèves de 12 à 21ans ayant des besoins particuliers. Le groupe a conçu des produits d’hygiène personnelle écolo qui ne produisent aucun déchet.

Un doublé pour l’école Sainte-Martine en Innovation pédagogique

Pour sa part, les écoles de Saint-Martine et Notre-Dame-de-l’Assomption (Saint-Stanislas-de-Kostka) ont mis la main sur la mention d’honneur pour les projets « Le journal voyageur » et « Journal du voyageur. » Ces derniers visent à faire découvrir différents pays et cultures aux élèves en acheminant ces journaux à différents intervenants dans le monde.

L’école de Sainte-Martine a aussi reçu le Prix d’excellence pour le projet Citoyens du monde. Via ce programme à vocation communautaire, les élèves développement les compétences nécessaires pour les aider à devenir socialement responsables.

Deux coups de coeur

Le Centre Nouvel Envol de Salaberry-de-Valleyfield n’a pas été en reste. L’établissement s’est mérité le prix Coup de coeur pour son projet La cuisine qui valorise. Cette démarche se décrit comme des ateliers culinaires pour les élèves présentant des difficultés d’apprentissage et d’adaptation.

Le second a été remis à l’école Sainte-Martine pour Unissons les générations au cours duquel des élèves de l’établissement ont confectionné des bonbonnières pour un organisme local. Par la suite, dans un deuxième temps, les mêmes enfants ont pu rencontrer des personnes âgées et à les animer dans une résidence de la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.