Publicité
7 mai 2019 - 11:00

Récipiendaires d'un prix

L’initiative de deux enseignantes de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands est reconnue

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Deux enseignantes à l’école Arthur-Pigeon de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands se sont démarquées à l’échelle nationale. Une de leur initiative a remporté un des 14 prix remis lors des Grands Prix santé et sécurité du travail, le 30 avril dernier à Québec.

Cette cérémonie était organisée par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST).

Cette soirée est le point culminant d’un concours tenu à l’échelle provinciale. C’est l’occasion d’honorer les entreprises, les organismes publics et les établissements d’enseignement qui innovent en matière de prévention des accidents du travail, et de souligner l’engagement de personnes qui, au quotidien, influencent positivement leur environnement de travail.

Les enseignantes Maude Ducharme et Stéphanie Lefebvre ont reçu leur prix devant le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet. On notait aussi la présence  de la présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST, Manuelle Oudar à ce Gala.

Courts-métrages

Le projet du duo intitulé « Ma sécurité en premier » consistait à créer des courts-métrages destinés aux élèves ayant des besoins particuliers de 15 à 21 ans. L’objectif? Bien les préparer pour leurs stages en milieu de travail. Fait inusité: la paire a reçu une ovation debout au moment de la remise du prix, une première en 14 ans d’existence pour cette cérémonie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.