Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Interprète native de Coteau-du-Lac, elle se produira à Salaberry-de-Valleyfield cet été

Un nouvel extrait et des spectacles dans la région pour Meghan Oak

durée 18h00
24 juin 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Si pour plusieurs l’été est synonyme de repos, ce n’est pas le cas pour l’autrice-compositrice et interprète native de Coteau-du-Lac, Meghan Oak. En plus de lancer un premier extrait depuis octobre 2020, l’ex-candidate de Star Académie a un agenda assez rempli pour les prochaines semaines.

« Je suis très contente parce que le dernier extrait que j’ai lancé date d’octobre 2020. Il figurait sur mon EP Au revoir qui a assez bien fonctionné. Celui-ci s’intitule Pêché mortel et je le vois vraiment comme un nouveau chapitre qui culminera cet automne par la sortie d’un nouvel EP en français. Il sera aussi suivi d’un autre EP en anglais cette fois qui devrait paraître quelque part en 2023. C’est mon objectif », lance la pétillante interprète qui n’est associée à aucune maison de disques ou label comme on dit dans le jargon.

La jeune femme dans la vingtaine avoue ne pas avoir de préférence entre la langue anglaise et française. Après Star Académie, compétition musicale au cours de laquelle elle a été la troisième candidate délogée, elle a ressenti une envie de création.  

« Je suis sortie en mars 2021 et je suis entrée en processus de création intense en novembre de la même année. Je ne faisais pratiquement que ça de mes journées. La majorité du matériel qui sortira dans les prochaines semaines a été composé à cette période.»

Que retient-elle de l’expérience Star Académie? « Lors de la sortie de mon premier EP, j’étais dans l’ignorance du métier et je l’ai fait pour moi et pour quelques proches. Je ne pensais pas en faire une carrière et je croyais que ce serait le dernier. L’expérience de Star Académie m’a permis de réaliser que c’est vraiment ce que je veux faire de ma vie. Ça a clarifié ce désir-là. C’est le plus beau cadeau que je retiens de ce plateau.»

Un été de spectacles

Artiste indépendante, Meghan ne peut compter sur le soutien d’une maison de disques au quotidien. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? « J’ai une amie qui m’aide beaucoup sur le plan professionnel. Par exemple, en envoyant des courriels aux diffuseurs pour proposer mon spectacle. Contrairement à la croyance populaire, je ne fais pas juste chanter et décider de mes tenues. Être indépendante c’est plus que ça. Je m’occupe de planifier mes spectacles, mais aussi je décide de mon contenu marketing et promotionnel. J’apprends encore tous les jours. Bien sûr que ça vient avec pleins de défis. »

Si elle trouve la maison de disques parfaite pour elle, se laissera-t-elle tenter? « Je ne dis pas non. Si nous avons la même vision pour l’avenir et les mêmes valeurs, sans doute. Je suis quelqu’un d’hyper humaine. Les chiffres et l’argent ne sont pas mes principales motivations dans la vie. J’aimerais bien dans l’avenir que ma musique dépasse les frontières de la province.»

Au cours de la saison estivale, Meghan se produira dans la région à quelques occasions. Le 8 juillet, elle sera du spectacle mettant en scène des talents locaux dans le cadre des Régates de Valleyfield aux côtés de sept autres artistes du Suroît dont Virginie Cummins, Dominic Roy, Denis Miron et Marie-Pierre Leduc.

Le 19 août, elle foulera les planches du Festival Artefact de Vaudreuil-Dorion qui prendra place au 405. Elle assurera aussi la première partie du spectacle d’Émile Bilodeau au Festival régional de la grillade de Saint-Zotique le 20 août.

Par la suite, elle participera aussi à un concert privé aux côtés de King Melrose qui se tiendra aussi au 405.

Ressentira-t-elle plus de pression puisqu’elle connait bien tous ces événements? « Au contraire, je serai encore meilleure. Ce sera spécial de jouer sur la scène des Régates. J’y suis allée dans le passé en tant que visiteuse et là je performerai dans le cadre des festivités de l’activité. Dans quelques années, j’aimerais être l’une des têtes d’affiches.»

D’ici à ce que ce rêve se réalise, Meghan a encore plusieurs étapes à franchir, dont celle d’entendre une de ses chansons à la radio pour la toute première fois. « Ce n’est pas encore arrivée. C’est sûr que lorsque ça se produira, je vais vraiment tripper. J’ai hâte de vivre ce moment-là», conclut-elle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 8h00

Les amateurs de rock attendus ce mardi à Salaberry-de-Valleyfield

Les amateurs de musique et de concerts extérieurs ont rendez-vous, ce mardi le 9 août, avec le groupe Rockology dans le cadre des Mardis en musique qui prennent place au parc Delpha-Sauvé de Salaberry-de-Valleyfield.  Dans sa biographie, la formation se décrit comme un groupe enjoué, dynamique, qui réexplore les succès du Classic Rock des 70’s en ...

6 août 2022

Le Choeur des Gondaliers est en mode recrutement à l'aube de sa nouvelle saison

Le Chœur des Gondoliers, un ensemble vocal bien établi dans la région de Salaberry-de-Valleyfield est en mode recrutement en marge de sa nouvelle saison qui démarre le 30 août prochain.  Vous avez envie de partager un loisir avec un groupe dynamique, de tous âges, qui partage la même passion que vous? Vous aimeriez faire rayonner le talent ...

3 août 2022

Le DJ Alain Vinet animera la Plage Intemporelle au Village des Écluses

Dès ce dimanche, sous l'impulsion du DJ Alain Vinet, le Village des Écluses propose animation estivale : la Plage Intemporelle.  Alain Vinet, natif de Beauharnois, effectue un retour dans la région après plusieurs années à travailler dans les plus grands clubs et galas de Montréal, ainsi qu’au Cirque du Soleil, à titre de Directeur musical de ...