X
Rechercher
Publicité

Lancé en juin dernier

Une écrivaine d'ici aborde la violence conjugale dans son premier roman

durée 13h00
7 février 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En juin 2021, Sabryna Gauthier, originaire de Coteau-du-Lac, a procédé au lancement de son tout premier livre intitulé « La rage dans la peau ». L’ouvrage aborde le sujet difficile et délicat de la violence conjugale.

Malheureusement, depuis le lancement de ce roman, la vie a fait en sorte que de nombreuses femmes ont perdu la vie dans le contexte de violences conjugales ou amoureuses.

« Ce livre est le fruit de plusieurs années d’écriture, de questionnements et de recommencements. Néanmoins, le résultat final, que j’ai finalement déposé dans les mains du public lecteur, représente l’accomplissement de quelque chose qui est plus grand que moi et mon œuvre », précise l’écrivaine.

La jeune femme ajoute que l’écriture est partie prenante de son quotidien et qu’elle a encore beaucoup d’histoires à raconter. « Je souhaite écrire sur les choses qu’on n’ose pas assez souvent dire, mettre des mots sur les maux. L’écriture est un outil très puissant et se trouve juste ici, au bout de mes doigts. Elle peut aider, choquer, rassurer, captiver, émouvoir, rassembler et encore plus », image-t-elle.

Celle qui peut maintenant se décrire comme une autrice se définit depuis toujours « comme un refuge pour les autres pour ceux qui cherchent de l’aide, des conseils, de l’inspiration. Pour ma part, c’est à travers l’écriture que j’ai trouvé refuge. Il s’agit pour moi d’une réelle passion qui s’est précisée au fil des années, et je me suis découvert une réelle passion à utiliser les mots pour raconter et déconstruire les tabous. J’incarne mon écriture avec l’intention d’écrire pour les autres, afin qu’ils y trouvent de l’aide, des conseils, de l’inspiration », poursuit-elle.

De son propre aveu, « la rage dans la peau », a été très bien reçu par les lecteurs et ce roman se veut la promesse de plusieurs autres à venir, promet-elle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 mai 2022

Salaberry-de-Valleyfield vibrera aux sons des talents locaux cet été

La saison estivale qui s’annonce sur le territoire de Salaberry-de-Valleyfield sera tout sauf ennuyante. C’est en direct du Resto Jazz, situé au 121 rue Champlain, qu’une trentaine d’invités, dont les représentants des médias locaux, se sont réunis ce matin pour découvrir la programmation estivale qui animera le centre-ville dès la fin du mois de ...

19 mai 2022

Une pièce produite par le Théâtre du Crapaud Cornu à Pointe-des-Cascades cet été

Le bucolique site qui accueillait jadis le Théâtre des Cascades rouvrira ses portes cet été. Plusieurs nouveautés seront mises en place au cours de la saison estivale dans le cadre de la relance de ce lieu culturel apprécié des citoyens du Suroît.  Parmi ces nouveautés, on peut nommer la mise en place d'une nouvelle terrasse bar/restaurant au ...

19 mai 2022

Un monument de l'humour québécois va lancer le Festival St-Zo en Fusion

Cet automne, la plage de Saint-Zotique, vibrera les 2, 3 et 4 septembre prochains aux sons du Festival St-Zo en Fusion. Si peu de détails sur l'événement ont été dévoilés jusqu'à présent, on peut confirmer que c'est un monument de l'humour québécois qui lancera le volet culturel des festivités: Mario Tessier.  Véritable bête de scène, il ...