Publicité

23 octobre 2021 - 07:00

Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

Aide financière de 180 000 $ pour cinq institutions muséales de la région

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Cinq institutions muséales de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent se partageront une somme de 181 500$, montant qui provient d'une aide financière octroyée par le gouvernement provincial. Les députés de la région ont confirmé cette bonne nouvelle au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. 

Le député de Beauharnois, Claude Reid, la députée de Huntingdon, Claire IsaBelle ainsi que la députée de Soulanges, Marilyne Picard, se réjouissent de ce soutien financier destiné à soutenir des musées des circonscriptions de Beauharnois-Salaberry, de Huntingdon et de Vaudreuil-Soulanges.

Voici les détails de cette annonce: 

1) Centre d'interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha - Saint-Anicet: 35 000$; 

2) Musée du Haut-Richelieu de Saint-Jean-sur-Richelieu: 40 000$; 

3) Musée régional de Vaudreuil-Soulanges de Vaudreuil-Dorion: 40 000$;

4) MUSO -Musée de société des Deux-Rives de Salaberry-de-Valleyfield: 40 000$;

5) Pointe-du-Buisson\Musée québécois d'archéologie de Beauharnois: 26 500$; 

À travers le Québec, ce sont 112 institutions qui bénéficient de cette aide supplémentaire s’élevant à près de 4,5 M$, alors que l’aide totale qui leur est
accordée en 2021-2022 totalise plus de 26 M$.

« Je suis ravie de l’annonce de ma collègue Nathalie Roy de la bonification de l’aide aux institutions muséales. Le musée régional de Vaudreuil-Soulanges est une
institution dynamique, reconnue et bien établie dans la région. Ce lieu empreint de
tradition conserve des collections ethnologiques et artistiques de qualité. Soyons fiers de ce musée qui développe des projets et des activités qui contribuent à notre richesse culturelle 
», indique Marilyne Picard, députée de Soulanges

De son côté, le député de Beauharnois, Claude Reid, n'hésite pas à qualifier les bénéficiaires d'institutions de qualité. « Le Musée de société des Deux-Rives (MUSO) et Pointe-du-Buisson, Musée québécois d'archéologie, sont des institutions de qualité dans le comté de Beauharnois. Dans les dernières années, le gouvernement du Québec les a supportées, puisqu’elles déploient elles-mêmes des efforts considérables pour maintenir une offre de services qui contribue à la richesse de notre culture et notre mémoire collective. Je me réjouis que nous bonifiions nos efforts financiers pour les appuyer! », lance-t-il. 
 

Enfin, la députée de Huntingdon, circonscription qui englobe les municipalités de Sainte-Martine et Saint-Urbain-Premier, Claire IsaBelle est aussi fière de cette annonce. 

« Je suis très heureuse d’annoncer cette bonification financière qui s’ajoute à l’aide
régulière aux quatre musées qui desservent le comté de Huntingdon : le Centre
d'interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha, le Musée de société  des Deux-Rives, le Musée du Haut-Richelieu et le Musée québécois d’archéologie. Avoir accès à de telles institutions muséales ajoute à la richesse de notre région et devient une source d’information, d’inspiration et d’appartenance pour les citoyens et les citoyennes de chez nous. Je suis très reconnaissante envers notre gouvernement qui soutient de façon significative nos institutions muséales, assurant par le fait même leur viabilité et favorisant ainsi le développement culturel de notre communauté.
»


 

 

 

 

 

 

La bonification du programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales s’inscrit dans le Plan de relance économique du milieu culturel lancé en juin 2020 par le gouvernement du Québec. Il s’agit de la deuxième bonification du programme en autant d’années. Cette aide est accordée en appui aux musées dans l’accomplissement de leur mission et la réalisation de leur mandat. En bonifiant ces sommes, le gouvernement du Québec souhaite contribuer à la relance de leurs activités.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.