Publicité

24 août 2021 - 13:24

Mouvement international Fine free library

Sainte-Martine abolit les frais de retard pour sa bibliothèque municipale

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Municipalité de Sainte-Martine se joint au mouvement international Fine free library en abolissant les frais de retard sur tous les documents disponibles à la bibliothèque, et ce, depuis le 6 juillet dernier.

C’est lors de la séance du conseil municipal du 6 juillet dernier qu’une résolution était adoptée afin d’abolir les frais de retard à la bibliothèque. Cette pratique prend de plus en plus d’ampleur dans les bibliothèques publiques, et ce, afin de rendre la culture et le savoir accessible à tous, peu importe la situation financière des usagers.

Selon l’Association des bibliothèques publiques du Québec, les frais de retard peuvent constituer une barrière économique qui entrave l’accès aux ressources et aux services des bibliothèques pour les personnes financièrement défavorisées au sein de nos communautés.

À ce jour, 33 % des bibliothèques publiques au Québec ont aboli complètement ou partiellement leurs frais de retard. « Cette démarche s’inscrit parfaitement dans notre vision de démocratisation de la culture et nous comptons sur cette nouvelle mesure pour favoriser l’achalandage des familles à la bibliothèque », mentionne la mairesse Maude Laberge.

Notons que l’utilisation des services de la bibliothèque demeure encadrée par des règles claires qui valorisent la saine gestion et le partage équitable du bien commun. L’abolition des frais de retard n’est donc pas synonyme de la disparition de la date de retour d’un document. Ainsi, et comme c’est déjà le cas actuellement, les usagers recevront des avis de courtoisie et de retard les invitant à rapporter les documents dans les délais impartis. De plus, les usagers ne respectant pas les échéances de prêt se verront, après une période déterminée, facturés de la valeur des documents perdus, en plus des frais d’administration associés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.