Publicité

18 août 2021 - 13:08

Jusqu'au 9 janvier 2022

Le MUSO accueillera une nouvelle exposition temporaire dès la mi-septembre

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Musée de société des Deux- Rives - MUSO accueille en ses murs une toute nouvelle exposition temporaire qui sera présentée du 16 septembre au 9 janvier 2022 dans la salle Desjardins du Musée.

L’exposition Territoires d’identité : Les villes de compagnie au Canada propose de découvrir comment des entreprises, partout au pays, ont planifié des villes, repoussant les frontières du territoire, pour en faire des cités-modèles à l’avant-garde de la planification urbaine. L’exposition dévoile comment de grandes entreprises ont réussi à créer des milieux de vie rêvés pour les travailleurs et leur famille et fortement marqués par la fierté et l’appartenance des habitants.

La ville de compagnie ou ville mono-industrielle planifiée est un ensemble bâti créé par une entreprise pour loger les travailleurs d’un site industriel qu’elle exploite. Dans les pays où la quête des ressources naturelles a jalonné l’établissement humain, comme le Canada, les villes de compagnie ont marqué le territoire, la culture et l’imaginaire collectif de générations d’habitants. On les trouve autour de manufactures, d’usines, de barrages, de champs pétrolifères ou de mines. Le Canada en compte plus de 200.

« Venez découvrir cette exposition qui reflète bien l’histoire, le développement urbain et le patrimoine industriel de plusieurs villes aux vécus similaires à celui de Salaberry-de- Valleyfield! Petits et grands auront la chance de découvrir à quel point les grandes entreprises sont parvenues à créer des villes avant-gardistes et à offrir pour l’époque, les avantages considérables d’une vie citadine aux familles » a affirmé Marie- France Lirette, directrice générale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.