Publicité

22 juillet 2021 - 16:00 | Mis à jour : 16:29

Médiation culturelle

Un piano public anime la Halte de la gare, à Sainte-Martine

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La Municipalité de Sainte-Martine inaugurait ce mercredi, à la Halte de la gare, son nouveau piano public peint grâce à une médiation culturelle. Plusieurs participants au projet étaient réunis autour de l’instrument pour discuter et assister à des prestations musicales d’artistes de la région.

Depuis plusieurs années, la Municipalité élargit son offre afin que la culture fasse partie des milieux de vie et des habitudes des Martinois et Martinoises. Pour y parvenir, on multiplie les activités et évènements culturels plus intimistes dans des lieux plus près des quartiers résidentiels et l'on incorpore des éléments artistiques au décor de Sainte-Martine.

« Cette année, nous voulions que la population ait de quoi se divertir chez elle. Nous voulions bonifier l’offre dans les parcs afin que nous puissions profiter de nos magnifiques espaces verts. On peut dire que la pandémie a contribué à développer de nouvelles activités, pensons entre autres, à la biblio dans les parcs et aux spectacles ambulants qui ont connu un fort succès l’été dernier et qui reviennent durant le mois d’août », mentionne la mairesse, Maude Laberge. Afin de créer des liens et de favoriser les petits rassemblements, le projet du piano public est né.

En plus d’animer la Halte, l’instrument permettra de rendre accessible la culture par la musique aux citoyens et citoyennes. Lors de l’inauguration, des artistes de la région tels que Pierre Germain et les jeunes pianistes de l’École de musique Jocelyne Laberge Châteauguay ont offert des prestations musicales au piano.

« Ce projet a été rendu possible grâce à la participation de plusieurs personnes qui ont la culture à cœur. D'abord, remercions monsieur Claude Boulanger qui nous a offert gratuitement son piano, puis madame Manon Desserres l’artiste-peintre qui a mené avec brio la médiation culturelle avec les jeunes du camp de jour de Sainte-Martine », rapporte la coordonnatrice Bibliothèque, culture et patrimoine de la Municipalité, Éveline Boulanger.

À la croisée des chemins

La Municipalité a profité de l’occasion pour permettre la tenue d’une médiation culturelle autour du piano public. En effet, les 7 et 14 juillet derniers, les enfants du camp de jour de Sainte-Martine sont venus à la rencontre de l’artiste-peintre, Manon Desserres, afin de décorer l’instrument de musique. L’artiste s’est inspirée du lieu d’implantation du piano pour créer et nommer son œuvre, À la croisée des chemins.

Selon l’artiste, le titre « est à la fois un rappel dans le temps, faisant référence à l’ancienne station ferroviaire de Sainte-Martine. La Halte de la gare évoque la configuration d’antan de l’embranchement des lignes ferroviaires vers Beauharnois. Les jeunes ayant collaboré au projet ont toute la vie devant eux, mais éventuellement prendront des choix différents pour avancer dans la vie. Ils choisiront leur propre chemin. La vie file parfois à toute allure. À la croisée des chemins, marque aussi un temps d’arrêt où les jeunes ont laissé leur créativité au passage. Résultat, un piano coloré, à l’image de la joie de vivre des enfants ».

Encadrés par Manon Desserres, les enfants ont pris quelques instants afin d’imaginer et de créer leur vision de l’environnement naturel de Sainte-Martine.

Le piano public est installé sous le pavillon de la Halte de la gare depuis le 21 juillet. Il y trônera jusqu’à la fin du mois de septembre et sera de retour lors de la prochaine saison estivale.

Les mesures d’hygiène et de distanciation physique doivent être respectées en tout temps lors de son utilisation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.