Publicité

5 mars 2021 - 09:00

Entrevue avec la maman de la candidate en danger ce dimanche

« Le chant a toujours fait partie de sa vie et sa place est à Star Académie », la mère de Meghan Oak

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Ce dimanche, nul doute que Manon Côté et son mari seront submergés par l’émotion en regardant leur fille, l’académicienne Meghan Oak, se battre pour sa place dans la téléréalité Star Académie. À quelques jours du grand variété où le sort de la jeune femme sera décidé par le public ou les professeurs, sa mère a accepté la demande d’entrevue de Néomédia.

« Présentement, on ressent un mélange d’émotions et beaucoup de stress (rires), mais je connais bien ma fille. Lorsque’elle est mise devant un défi, quel qu’il soit, elle rebondit toujours bien. Elle va donner son 300% ce dimanche pour demeurer dans l’aventure. Elle le mérite, le chant a toujours fait partie de sa vie et sa place est à Star Académie », lance la mère de famille qui sera sur place dimanche pour assister, en direct, au gala d’élimination.

Comment la maman s’est sentie de voir Meghan plus vulnérable cette semaine? « C’est sûr que ça nous ébranle. On a la chance de lui parler environ deux fois par semaine pour une durée d’environ une minute. C’est court, mais ça fait du bien. Par contre, on ne peut pas de lui parler de ce qui se passe à l’Académie ou dans les quotidiennes. Je sais qu’on a encore de grosses émotions à vivre d’ici le gala de dimanche », analyse-t-elle.

Le chant, une vocation

Pourquoi faut-il voter pour Meghan ce dimanche? « Parce qu’elle a le chant en elle depuis ses 5 ans. Elle a fredonné avant de parler quand je changeais sa couche toute petite. À l’époque, elle avait appris par coeur la chanson thème de Star Académie (Et c’est pas fini). Elle a toujours voulu chanter et elle nous disait toujours qu’un jour, elle ferait partie de l’aventure. On lui répondait qu’elle idéalisait, ce a quoi elle répondait à son tour; non, je visualise », confie-t-elle.

Mme Côté poursuit en soutenant qu’actuellement sa fille partage sa passion avec d’autres personnes qui ont la musique dans le sang. « Elle doit rester, elle le mérite. À sa sortie, peu importe, ce sera quand, je suis certaine qu’elle mettra toutes ses connaissances apprises là en application autant professionnellement que personnellement. C’est une bonne personne. Elle n’est pas prête à partir. Elle a développé de belles relations avec les autres candidats et le corps professoral », mentionne-t-elle.

Le destin responsable de son entrée à Star Académie?

Ce dimanche, ce sera la première fois depuis le début de l’aventure que Meghan sera mise en danger. Rappelons que la jeune auteure-compositrice-interprète est entrée à l’Académie en étant sélectionnée au 15e et dernier rang par le corps professoral. Cette décision des enseignants a suscité de nombreuses émotions chez Mme Côté le 14 février dernier. « On sautait, on criait, on pleurait. Personnellement, je n’ai pas regardé la télévision, j’étais incapable. J’entendais le son et c’était suffisant. C’est un cadeau de la vie et un beau signe du destin d’avoir pu entrer à l’Académie. Les autres éditons passées, on comptait 14 académiciens et non 15. Cette année, Meghan a eu la chance d’être choisie en 15e place. Lors de sa sélection, je me disais que mes émotions ne pouvaient pas être plus intenses, mais je pense que ce sera pareil ce dimanche. »

Notons que la jeune fille passionnée de chants a tenté sa chance par le passé à La Voix. Mais le destin en a voulu autrement et l’a amené vers Star Académie. « Finalement, ça correspond plus à ses besoins. Je suis certaine que c’est le destin qui a voulu ça pour elle. »

Lors de cette soirée importante pour sa fille, Manon, trouve qu’elle a bien chanté. Sa performance a su émouvoir les juges qui ont décidé de la faire entrer dans l’aventure. « Je sais qu’elle est capable de le refaire. Toute la région est derrière elle. D’ailleurs, ça l’a beaucoup touchée quand elle a vu, en photo, les panneaux installés à Coteau-du-Lac en son honneur. Personnellement, chaque fois que je passe devant, je lui dis bonjour (rires)! Je suis même allée me faire poser près du panneau. C’est une belle attention, surtout qu’on demeure ici depuis 25 ans. Meghan a grandit ici, elle a fait sa scolarité ici. Elle est très attachée à sa municipalité. »

Bien que la pression sera élevée ce dimanche, Manon est heureuse de pouvoir assister en personne à ce moment important pour sa fille. « J’espère que les gens appelleront en quantité pour la sauver. C’est la seule candidate du Suroît. Si elle doit sortir au terme de la soirée, nous lui ferons un câlin et on lui rappellera que c’est le début d’une autre étape. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.