Publicité

19 février 2021 - 12:00

Pour une durée de trois ans

440 600 $ pour soutenir des initiatives culturelles dans la circonscription de Beauharnois

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La MRC de Beauharnois-Salaberry ainsi que les Villes de Salaberry-de-Valleyfield et Beauharnois se partageront, au cours des trois prochaines années, une somme de 440 600$. Ce montant servira à soutenir des initiatives culturelles qui prendront place dans la circonscription de Beauharnois

C'est d'ailleurs le député de ce comté, Claude Reid, annonce au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui a confirmé l'octroi de 291 600$ à Salaberry-de-Valleyfield, de 61 500 $ à Beauharnois et de 87 500 $  à la MRC de Beauharnois-Salaberry. Ces sommes s'inscrivent dans le cadre d’ententes de développement culturel,. 

À quoi serviront ces sommes? Il est trop tôt pour le dire puisque chacune d'elle sera affectée à la discrétion des bénéficiaires. 

Cette aide financière du gouvernement du Québec s’ajoute aux mesures mises en place pour préserver l’écosystème culturel dans le contexte de la pandémie de COVID-19. En soutenant la réalisation d’activités dans le respect des règles sanitaires en vigueur, ce montant assurera une reprise plus rapide des activités culturelles lorsque la situation le permettra.

« Je me réjouis que ces nouvelles ententes du ministère de la Culture et des Communications permettent de donner un coup de pouce à l’enrichissement culturel et à la vitalité de la région. D’ailleurs, elles s’adaptent aux besoins cernés par les villes et les MRC. L’objectif est de permettre aux citoyennes et citoyens d’avoir accès à des œuvres ou à des activités culturelles de qualité, en fonction des règles sanitaires à appliquer, mais aussi en vue d’une pleine reprise, au moment opportun », précise Claude Reid, député de Beauharnois. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.